LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

GATSBY LE MAGNIFIQUE, spectacle total

DRAME                            BLU-RAY TOP DÉMO

BAZ LUHRMANN

Gatsby-121220-01.jpg

 

 

 

 

Film monstre.

Tantôt grotesque, tantôt fascinant parfois épuisant mais jamais tiède. A l'image de cette folle époque avant le krach boursier de 29 qui allait plonger l'Amérique dans une récéssion sans précédent. Ici, l'heure est à "la cruelle insouciance". Gatsby est un roi, secret et fantôme, au coeur prisonnier d'un amour passé, régnant sur un monde clinquant mais sans âme ou domine l'argent et le luxe. Seuls attributs ici du pouvoir et de la séduction. Cette sensation d'univers désincarné est brillament rendu par tous ces décors numériques qui ne cherchent même plus à faire réalistes. Au final, Il se dégage de tous ses artifices une profonde mélancolie. Et c'est en cela que la version ouvertement kitch de Luhrmann reste étonnament fidèle à l'oeuvre de Fitzgerald. Beaucoup plus osée et radicale que la sage adaptation de Jack Clayton avec Redford.

La fragilité magnifique de Di Caprio et son visage d'éternel enfant traduisent à merveille ce personnage protégé par le monde d'illusions qu'il s'est créé, ayant construit son monde sur un mensonge et terrassé au final par la brutalité du réel. De même Carrey Mulligan excelle à traduire la terrible inconstance de Daisy sur laquelle se brise le rêve de Gatsby. Seul, Tobey Maguire peine parfois à incarner son personnage de témoin-acteur-messager et narrateur.

 

The-Great-Gatsby-Baz-Luhrmann.jpg

 

 

Certes, La mise en scène s'étourdit parfois de ses propres effets et de ses décors ahurissants et noient alors ses acteurs, mais l'incroyable ambition de l'ensemble force le respect. Lurhmann est un réalisateur qui ose et assume ses partis-pris. Que l'on aime ou que l'on déteste il a SA vision. Un tel film a sans doute une longueur d'avance sur son temps et peut-être que ce qui est passé aujourd'hui comme une "grosse meringue"aux yeux des critiques deviendra-t-il demain un authentique film culte. Excessif, boursouflé mais dont les dérapages sont à la hauteur de ses fulgurances.

Assurément Gatsby reste un film à voir et surtout, revoir.

(A l'époque de sa sortie le baroque Lola montés d'Ophuls avait été unanimement conspué aujourd'hui les cinéphiles sont à genoux...)

 

 the-great-gatsby-image03.jpg

 

 

Visuellement Gatsby est un feu d'artifice. 

Le Blu-ray affiche une palette de couleurs extraordinaire, un piqué de haute volée, une précision à s'user la rétine. Le spectacle est au rendez-vous! Le plus bel hommage rendu à l'extraordinaire travail du directeur photo Néo-zélandais Simon Duggan (300, I-Robot) ainsi qu'au maître d'oeuvre d'une B.O en perpétuelle éruption : Craig Armstrong (Moulin Rouge, Ray) .  Le temps de chargement du disque a d'ailleurs été dans mon cas à la mesure du contenu...

 

 

 

 

 

the-great-gatsby-movie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De l'autre coté du miroir

 

 

 

 

 

gatsbylemagnifique-660x440.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fpo-intro.gif

 

 

 

 

 

Chef d'orchestre

 

 

 

 

 

 

the-great-gatsby-party.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cear-on-set-baz-luhrmann-great-gatsby-h.jpg

 

 

 

 

 

 

 

77725_front.jpg

 

 

 

 

GATSBY LE MAGNIFIQUE

2013

2H20

LE BLU-RAY : De longues minutes de chargement puis... le miracle! Pour qui goûte à ce genre de spectacle baroque et halluciné, l'enchantement est permanent; Un luxe de couleurs et de détails absolument inouï.

Director:

Writers:

(screenplay), (screenplay), 1 more credit »

 

 

 

 

 

the_great_gatsby.jpg

 

 

 

 

 

Envie de partager vos impressions sur ce  film?

Envoyez un texte ou quelques mots.  Ils viendront compléter la chronique !



13/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi