LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

OLIVE KITTERIDGE, des gens comme les autres

DRAME                                        BLU-RAY (UK)

LISA CHOLODENKO

Olive_Kitteridge.jpg

 

 

Magnifique Frances McDormand !

Son incarnation d'Olive Kitteridge saisit dès la première séquence. Sans un mot, son visage exprime tout le tragique de l'instant. Un petit moment de bascule qui donne le ton de cette surprenante tragi-comédie d'une revigorante profondeur. Les quatre heures de cette mini-série vont passer comme un souffle sur les épaules de cette très grande actrice. La cultissime flic de Fargo livre ici une prestation à la Meryl Streep. Une stradivarius de l'interprétation au service d'une superbe chronique sur la vie qui va et son chouette petit cortège de drames et de dépression. Olive Kitteridge, qualifiée de "personnage acariâtre", prend la vie sans gants et balance à chacun ses quatre vérités. Sa maladie de l'âme lui a retiré quelques illusions mais n'a pas émoussé son intelligence. Même un peu sec, l'oeil brille et le coeur bat toujours.

OLIVE-KITTERIDGE_612x380_0.jpg

Voici donc un de ces récits bourré d"humanité qui apprend à jongler avec autre chose que des clichés et des pensées toutes faites. Une chronique qui ne cède jamais au spectaculaire ni à aucune facilité pour aller séduire son public. À l'image de son fascinant personnage principal. La "si peu aimable" Olive, aussi solidement personnifiée, interroge sans cesse le spectateur sur tous les faux-semblants qui faussent en permanence la sincérité des rapports humains. Son ange de mari, attentif et prévenant, royalement campé par Richard Jenkins, fabrique aussi du malheur en croyant faire le bien.

Qu'il est difficile de vivre, chuchote en permanence cette production HBO qui renoue ici avec la chronique familiale un brin déviante de la sublime série Six Feet Under. Autour d'Olive gravite une foule de personnages passionnants au prise avec leurs démons ou jouant de leur multiples facettes. Personne n'est totalement ce qu'il semble être et il faut faire avec pour que le monde tourne.

 

305133.jpg-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Et sans que rien d'immense ne semble survenir dans le quotidien de cette petite ville côtière du Maine, les coeurs grondent, les âmes souffrent et tous les petits riens s'assemblent pour composer une symphonie universelle. Pour délivrer une telle musique sans fausses notes il faut de grands interprètes. Jusqu'aux second rôles. Impossible d'oublier les apparitions de Peter Mullan, Bill Murray ou du jeune et brillant Jesse Plemons (Breaking Bad, Fargo saison 2) qui ont tous une belle matière et de l'espace pour installer leurs personnages. Car, il faut le souligner, la direction d'acteur de Lisa Cholodenko est admirable. Et sa mise en scène assume une juste sobriété qui permet au jeu de prendre son envol. Tout effet de style ou esbrouffe serait vaine. Ici le décor est bien en place. On se régale de l'atmosphère du Maine  et d'une délicieuse photographie automnale portant à chaque plan la signature du grand Frederick Elmes (Broken Flowers, Sailor & Lula, Blue Velvet). Une patine et un grain 35mm servis au mieux par un transfert Blu-ray au garde à vous. Un velours d'image qui se coule à la perfection dans la langueur envoûtante de cette sonate délicatement bouleversante.

Olive Kitteridge rejoint tranquillement les plus grandes oeuvres de la télévision en prenant son inspiration à la source. L'intarissable conte de la folie ordinaire. Cet hasardeux miracle monté en graine que l'on appelle la vie et pour lequel personne n'est vraiment taillé.

 

 

 

 

 

 olivekitteridge604-tt-width-604-height-369-lazyload-0-crop-0-bgcolor-000000.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand Art

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tv_olive2a.jpg

 

 

 

 

 

Blu-ray UK

 

 

117407_front.jpg

 

 

 

 

OLIVE KITTERIDGE

2014

4 x 1h

LE BLU-RAY :  Un velours de HD. Couleurs profondes et une douceur qui n'entrave jamais un réjouissant niveau de détail. Gestion du grain 35 admirable pour une belle texture argentique. Mon Blu-ray a traversé la Manche pour venir mais on y trouve VF DTS 5.1 et sous-titres français.

Series Directed by 

Lisa Cholodenko

Series Writing Credits  

Elizabeth Strout

Jane Anderson

Stars:

  | See full cast & crew »

 

 

 

 

jim-o-casey-1024.jpg

 

 

 

 

 

 

Envie de partager vos impressions sur ce  film?

Envoyez un texte ou quelques mots.  Ils viendront compléter la chronique !



18/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi