LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

GODZILLA 2014. un pied monstrueux

FANTASTIQUE                                 BLU-RAY

GARETH EDWARDS

 

 

20656746.jpg

 

 

 

Gareth Edwards avait déja révélé sont talent en 2010 avec Monsters : ... Un film de grosses bestioles réalisé avec un budget ultra discount de 800 000 dollars! Inutile de dire que cet excellent petit film d'atmosphère reposait essentiellement sur la présence souvent invisible mais ô combien efficace des gros monsters et que le reste se gérait plutôt bien grâce à deux acteurs plutôt bons mais totalement inconnus et donc pas trop chers...

Avec 160 millions en poche pour Godzilla, Gareth Edwards a eu l'intelligence de conserver cette délicieuse attente (Leçon Spielbergienne depuis Les Dents de la Mer) soit dans un premier temps une présence devinée du monstre mais alors là attention, c'est pour mieux nous en envoyer plein la figure à chaque apparition :

GODZILLA !!!!!!!!!!!!!!

Les 160 millions sont bien sur l'écran. Avec infiniment plus de classe qu'un Transformers et une mise en scène moins lourdingue et un scénario un poil plus épais qu'un Pacific Rim. Le spectacle est tout simplement énorme, basique et visuellement somptueux servi par un Blu-ray de compétition. 

D'authentiques "tableaux d'apocalypse" traversent ce spectacle mis en forme par un directeur photo aux univers des plus éclectiques: Seamus McGarvey. (Fidèle collaborateur du cinéaste Joe Wright : le fabuleux plan-séquence de Reviens-moi c'est lui. Les audaces formelles du Anna Karénine portent sa signature, le reste de ces participations en impose : Le Soliste, The Hours et... Avengers!) Le montage, fluide, délivre un solide sens du rythme entre moments intimes et montée du chaos.

Bref, jouissez sans entraves !

 

EJk.1280x720.jpg

 

 

B.O  d'Alexandre Desplat (Clin d'oeil à la partition de Ligeti pour le 2001 de maître Kubrick lors de la fabuleuse séquence de parachutage) Respect et clins d'oeil également à quelques fondamentaux de la mythologie d'origine.

La première apparition du petit Godzi remonte à 1954. Un Casimir sévèrement nucléarisé mais bourré de charme devant les caméras d'Ishirö Honda. Aujourd'hui c'est très drôle et sympa comme tout à regarder mais les puristes en sont raides dingues. Ils le contemplent sans sourire. Versant même une larme devant ces maquettes de train électriques totalement dévastées... Inutile de leur montrer cette rafraichissante et virtuose nouvelle version. Pour m'être égaré un jour sur un forum de geeks je peux vous dire qu'il n'y a pas plus réac qu'un fan de films de monstres accros aux productions des années 50. Essayez de les convaincre que faire des remakes avec les moyens d'aujourd'hui n'est pas une idée totalement absurde et aussitôt ils se balancent d'avant en arrière en hurlant que non, l'original n'a pas pris une ride, que le monde n'a pas changé et que faire un remake ça fait mal...

En cela Gareth Edwards est un cinéaste courageux. Merci d'avoir enterré Casimir. Godzilla 2014 est pour moi LE film-de-grosses-bestioles-qui-piétinent-tout définitif.

 

hero_Screen_Shot_2014-05-07_at_7.44.13_PM.png

 

 

Au casting: Walter White, Kick-Ass et Juliette Binoche!sans oublier l'élégant Ken Watanabe qui fronce merveilleusement les sourcils. Personne ici ne fait du Bergman mais tous semblent prendre un plaisir immense à jouer dans cette gigantesque cour de récréation. Évidement, charte oblige on se mange encore du conflit père/fils à la cuillère à soupe et la vision du couple est clairement disneyfiée, mais cette savoureuse ration de Junk-food neuronale devient très digeste quand il s'agit d'embarquer le public dans une histoire de lézard géant. Il s'agit de rester rester pleinement accessible quand de tels budgets sont en jeu. Aussi force m'est d'avouer que ces quelques concessions et facilités ne gâtent en rien le plaisir.

Godzilla revendique son statut de "Pop-corn movie " grand luxe. Voici donc un futur classique du genre. De l'humour, du très grand spectacle et un blu-ray ahurissant de précision : Godzilla reste mon Blockbuster de l'année avec Edge of Tomorrow.

Attention, cela n'a rien à voir avec 4 aventures de Reinette et Mirabelle d'Eric Rohmer, mais j'ai pris un pied  "monstrueux !"

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Godzilla-HD-Movie-2014-2.jpg

 

 

 

 

 

                         FAN ART-CONCEPT

dans-ta-pub-godzilla-warners-bros-france-affiche-publicité-concours-crowdsourcing-film-cinéma-4.jpg

 

 

 

 

 

 

MAKING GODZILLA

 

 

                  

 

 

 

 

                    Entretien avec le réalisateur  Gareth Evans

 

 

 

 

Une édition collector au design plutôt élégant.

 

 

 artfichier_777966_4100146_201409162251479.jpg

 

 

 

GODZILLA

2014

2H

 

Le Blu-ray :  Du très grand spectacle, un blu-ray ahurissant de précision

 

Director:

 

Writers:

(screenplay), (story)

 

 

 

 

 

Godzilla-grandeur.jpg



30/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi