LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

VINYL, Spinaltap is back and he's not content !!!

SÉRIE                                                     BLU-RAY

Terence Winter, Rich Cohen, Mick Jagger, Martin Scorsese

vinyl-key-art.jpg

 

 

 "HBO, direction des programmes, bonjour!
- Bonjour, je souhaiterais parler au remplaçant de Mr. Lombardo s'il vous plaît.
- De la part de qui?
- Spinal Tap.
- Comme le film? J'adore! "Cet ampli-là va jusqu'à 11!" Qu'est-ce que je me suis marré! Euh...Veuillez patienter....

 

vinyl_4.jpg


- Casey Bloys à l'appareil! Alors vous aimez les épinards Patrick?
- Hein??
- Bah oui, vous vous faites bien appeler Spinach Pat non? Hey je viens de la section comédie d'HBO, mon vieux!
- Nom de Dieu z'êtes un grand comique effectivement... Mais c'est Spinal Tap en fait. Comme le film.
- Quel film?
- OK laissez tomber. Je comprends mieux pourquoi la saison 2 de "Vinyl" a été annulée.
- Ah... Encore un fan de "Vinyl mécontent". J'ai pas que ça à faire moi, faut que je filtre…
- Mécontent? Non, non. Fou furieux oui !!!! C'est la mort dans l'âme que j'ai regardé l'épisode 10 de cette p remière saison qui s'avére aussi la dernière! J'avais envie de chialer, comme à la fin de "Six Feet Under" quand il fallait dire adieu aux personnages. Sauf que "Six Feet Under "avait eu droit à cinq saisons et que la fin était mélancolique. Là le final est euphorique, mais en une seule saison je m'étais déjà attaché aux personnages. On sent que ce n'est que le début d'une longue saga qui s'annonçait totalement électrisante et c'est déjà fini!?? What the fuck???

vinyl-saison-1-hbo-critique-série-martin-scorsese.jpg

- Ah "Six feet under"…Une de nos plus grandes fiertés chez HBO.
- J'ai le blues. Depuis le temps qu'on l'attendait, on l'avait! On la tenait notre série rock!!  Et pan! Vous la tuez dans l'oeuf!! Sa dépouille pas encore froide repose déjà dans les bacs à Blu-ray, aux côtés des coffrets de Walking Dead. Comme une morte-vivante justement. Peut-être aura-t-elle une deuxième vie en vidéo… Mais putain qu'est-ce qui s'est passé, les gars??? Vous remplacez Terence Winter par deux autres scénaristes, vous annoncez une saison 2, Michael Lombardo se casse, vous annulez finalement la saison 2, c'est quoi ce bordel??!

- Il y a eu quelques différents créatifs…
- Bon écoute - je te tutoie parce que je viens de te googler et en voyant tes photos tu as manifestement 14 ans - ce que…
- J'en ai 44!
- Ouais peu importe, donc ce que tu comprends pas, c'est que c'est comme si tu filais un énorme donut au chocolat à Homer Simpson, que tu lui reprenais après une seule bouchée et puis que tu lui disais: "Voilà, c'est fini, gros. Y en a plus! Désolé, hein." Vous vous pouvez pas faire ça les gars!
- Non je comprends tout à fait la déception des fans, mais il y a des enjeux considérables. La série n'a pas répondu à toutes les attentes. Le pilote nous a couté la bagatelle de 30 millions de dollars! 30 millions!! Et ça n'a rassemblé que 764 000 téléspectateurs. La suite n'a pas décollé. A 8,7 millions de dollars par épisode, le rapport coût/audience n'est pas assez rentable.
- C'est une série rock! Si elle avait fait 10 millions de téléspectateurs, c'est là que ça aurait pas été normal!
- Non mais vous vous rendez pas compte, rien que le budget droits d'auteurs nous coûte une blinde! C'est des malades, ces réals! Des fétichistes! Des maniaques!!! Ils collent une bonne vingtaine de morceaux originaux par épisode!! Et pas n'importe lesquels hein! Bowie, Stones, Beatles, Doors, Who, Kinks, Velvet, Bob Marley, Janis, Aretha, Otis, Elvis, Buddy, James Brown, Stevie Wonder, Santana, Creedence…Non là ils abusent! Vous imaginez pas le coût d'un seul titre de ces artistes! Les pires sont ceux qui sont morts! Leurs héritiers sont rien qu'une bande de crevards!!
- Rien à foutre!! Un grand philosophe français du nom de Franck Ribéry a dit un jour: "C'est que du bonheur!" Ce que j'adapterais ici avec cette formule un peu plus littéraire: c'est un putain de feu d'artifice sonique de sa race! Enjoy, man! Les Stooges, MC5, Black Sabbath, Thin Lizzy, Curtis Mayfield, Isaac Hayes, Howlin' Wolf, Albert King, Bobby Womack, Temptations, Meters, Isley Brothers, Doobie Brothers, Allman Brothers…
- Brothers de mes deux ouais!!  Ca va, c'est bon, la liste est aussi longue qu'un discours de Fidel Castro!
- Et "Money" de Pink Floyd, on l'a cité?
- Stop! Arrêtez ça me fait mal au porte-feuille!
- C'est la bande-son de rêve d'un univers qui nourrit tous les fantasmes! Et là on voit l'envers du décor: les magouilles, les batailles d'égo, les compromis, les trahisons, les pétages de plombs, les maccabées… Tout y est. Tous les éléments dramaturgiques sont mis en place avec un vrai sens de l'entertainment! C'est bien votre crédo pourtant: HBO Entertainment?? Le pilote de quasi 2 heures réalisé par Scorsese himself est le meilleur de l'histoire des shows TV! C'est magistral!

o-VINYL-SERIE-facebook.jpg

- C'est quand même un peu too much la fin, quand l'immeuble entier s'écroule sur les gens pendant le concert des New York Dolls, faut pas déconner quand même!
- Une série rock se DOIT d'être too much! Fiction et réalité ne peuvent pas être distinguées parce que le rock c'est l'excès! Et personne n'a jamais mieux retranscrit ça à l'écran que Scorsese! Le rythme, mon pote, le rythme! Tout commence par là! Ce gars-là t'embarque dans son beat et te lâche plus! Et puis au passage renseigne-toi, cet immeuble s'est vraiment effondré cette année-là, certes pas pendant un concert mais ça aurait très bien pu arriver! Y avait eu quatre morts, mec!
- Ah bon??
- Et ouais mon pote!
- J'ai trouvé que Marty avait tendance à s'auto-citer...
- Non mais tu t'écoutes parler, mec?? Merde dis donc, Scorsese fait du Scorsese!
- On aurait peut-être dû confier la réalisation du pilote à Cameron Crowe. Il nous aurait coûté moins cher et j'avais vraiment aimé "Almost Famous".
- Attends man, tu peux pas dire ça, c'est son bébé, à Scorsese! Moi aussi j'adore "Almost Famous" mais rien que dans ce premier épisode il y a tout ce qui manquait à Almost Famous: le sexe et la drogue! Le stupre! Le sang! La rage!! Et Bobby Cannavale! Il est dément dans le rôle de Richie Finestra! Son trip Bruce Lee dans le 2ème épisode, c'est un grand moment, non??! Après son rôle de psychopathe dans "Boardwalk Empire", il nous prouve qu'il avait la carrure pour porter un projet d'une telle ambition, et ça grâce à ce rôle en or de producteur cocaïné qui cherche son second souffle pour raviver la flamme de son label! Et souffler sur les braises encore chaudes de l'âge d'or du rock! Il capte la lumière le bonhomme, faut dire qu'il envoie un peu de charisme groovy. Mais dans les épisodes suivants l'intrigue n'oublie pas de développer des personnages secondaires hyper-attachants comme Zak, l'associé juif prêt à hypothéquer sa maison pour produire un artiste découvert lors de la bat mitsvah très coûteuse de sa fille ou Lester, le talentueux bluesman trahi qui se reconvertit en manager revanchard! Et l'acteur qui joue Julius "Julie" Silver…
- Max Casella.
- Ouais, il est fabuleux aussi celui-là!

Vinyl_0-1.jpg

- Faut dire que son personnage a de sacrées punchlines.
- C'est clair! "Ecoutez les gars, dans un groupe on est censé vous entendre jouer la même chanson, en MÊME temps. Là on aurait dit cinq clébards avec la bite coincée dans une tondeuse! "
- Ouais, tordant! "Un DJ acceptera de les passer à la radio si je le suce pendant qu'il sniffe un rail de coke sur le cul de…
- Raquel Welch! " C'est du caviar servi en intraveineuse, ses répliques! A propos de caviar, Olivia Wilde qui incarne Devon Finestra, on en parle ou pas?? Jamais au cinéma on ne l'avait vue comme ça, JAMAIS! Les saisons suivantes l'auraient amenée direct dans le carré VIP des rôles d'épouses sublimes meurtries par un mariage qui part en vrille, façon Sharon Stone dans "Casino"! Donc bien sûr que c'est du Scorsese! "Les Affranchis", "After Hours", "Le loup de Wall Street"… y a de tout ça évidemment! Mais qu'est-ce que c'est bon de croiser des petits rôles comme Robert Plant et John Bonham, Peter Grant, Warhol, Bowie, Lennon, Alice Cooper, Johnny Thunders, Gram Parsons, Stephen Stills, Elvis, le colonel Parker…
- Robert Plant, il est foiré! L'acteur ressemble à une petite tarlouze qui s'apprête à aller se faire défriser le brushing!
- C'est pas faux, mais Bowie est vraiment réussi, en moins maigre. Et le Elvis bouffi de la période Vegas, il est parfait!

- Y a beaucoup de scènes de réunions, peut-être que les auteurs auraient dû…
- Tu plaisantes, mec?? Et dans "Mad Men" alors?? Toutes ces scènes dans les bureaux du label sont indispensables, elles sont le squelette de l'histoire! Sa chair se trouve dans les salles de concert, les loges, les boîtes de nuit, les locaux de répète, les studios d'enregistrement! Et le coeur, lui il est dans la maison de Richie et Devon! Tout ça habillé par une direction artistique transpirant l'amour du détail vintage aux quatre coins de l'écran!
- Peut-être mais il est pas vintage, le budget! On est dans un contexte difficile, là. La saison 8 de "Game of thrones" sera la dernière et on cherche une nouvelle locomotive pour la chaîne. On peut pas se permettre un nouvel échec après le fiasco de la saison 2 de "True Detective". Netflix et les plateformes de VOD nous concurrencent sérieusement, mon vieux. Nan, "Vinyl" n'a pas trouvé son public.
- Tu sais quoi man, Bobby Cannavale a raison quand il dit que HBO ne défend plus les créateurs comme avant! Arrête un peu de causer parts de marché! Mick Jagger s'est quand même foutrement impliqué dans ce projet! Mick Jagger, man! Niveau crédibilité ça se pose là! C'est bourré de clins d'oeil et d'anecdotes véridiques sur l'histoire du rock. Y a un travail de documentation phénoménal! Et le fils Jagger dans son rôle de chanteur toxico des Nasty Bits s'en sort super bien avec sa nonchalance britannique. 
- Mouais je trouve qu'il a le charisme d'une flûte traversière. Perso, je préfère sa girlfriend jouée par Juno Temple, la petite blondinette de chez American Century en mini-jupe et bottes de cuir qui découvre le groupe, hé hé…Celle-là, elle mérite un…
- Encouragement dans sa nouvelle carrière de découvreuse de talent, ouais c'est clair.

juno-temple-juno-temple-vinyl-956334.png
. Euh ouais. M'enfin bon, c'est un peu cliché quand même la groupie qui fout la merde dans un groupe de rock.
- Mais c'est ça le rock! Des clichés! L'histoire qui se répète! Et on adore!
- Certaines critiques étaient mitigées…
- So what?? Et puis d'autres ont été emballées! De toute façon c'est un truc fait par des passionnés pour des passionnés! C'est pas un hasard si l'histoire débute en 1973, juste après cette période magique pendant laquelle la créativité du rock était hallucinante. On sent une nostalgie sincère devant ce témoignage d'une époque en pleine mutation mais aussi une pure jubilation devant l'arrivée explosive du punk, la naissance du hip hop et du disco, tout ça dans un rayon de quelques kilomètres! La quête du nouveau son, du nouveau hit, le truc qui va te filer un shoot de pure adrénaline, symbolisée par Richie Finestra, cet homme à la croisée des chemins. L'histoire de ce mec qui est sur le point de tout perdre et qui doit faire des choix cruciaux, c'est…tiens tu avais vu "The Shield"?
- Oui, elle nous était passée sous le nez celle-là, dommage! Comme "Breaking Bad", ce phénomène! On a merdé sur celle-là, ça fout les boules, rien que les produits dérivés sur Breaking…mais c'est quoi le rapport?
- Bah voilà: Finestra c'est Vic MacKey, c'est Walter White, les cheveux et la poudre dans les narines en plus! Un homme en équilibre instable, qui se retrouve dans une merde sans nom et dont les actes vont entraîner des conséquences sur son entourage. Un mec qui se débat corps et âme dans un milieu de dingue.
- Les deux chauves dont tu me parles avaient quand même dangereusement basculé!
- Là c'est dans le chapiteau et les coulisses du big rock'n'roll circus des 70's que ça se passe! C'est hyper excitant non?? Quand on pense que les saisons 1 des grandes séries sont jamais les meilleures, t'imagines la suite que ça pourrait donner?? Ici, c'est juste la base rythmique qui est posée: batterie et basse, plus quelques gimmicks. Les saisons suivantes apporteraient le riff, le refrain, le solo de guitare, le break, les cymbales qui vibrent, et bim! L'apothéose, man! Le potentiel, putain!
- Ca dépend pas que de moi, mon vieux. La décision a été prise au-dessus. On a même annulé le projet d'adaptation d'"Utopia" de Fincher car les audiences en Angleterre étaient décevantes.
- Ok donc maintenant c'est zéro prise de risques, quoi, alors que vous vous êtes fait des couilles en or avec "Game of Thrones"! Ce qui est dingue, c'est qu'à cause de la crise et de l'hégémonie des héros en collants qui ont plombé la créativité cinématographique, Scorsese et Jagger avaient renoncé à leur projet de film de trois heures pour se tourner vers la TV et en faire finalement cette série, avec une vision sur du long terme. Ouais du long terme! Et vous leur plantez un couteau dans le dos parce que ça rapporte pas assez de pognon!! Mais bordel, regardez plus loin que le bout de votre carte Gold! "Spinal Tap", le film, a pas eu un grand succès à sa sortie et puis c'est devenu avec le temps un truc complètement culte, qui en plus a marqué toute une génération de rock stars!
- Nous ce qu'on veut, c'est marquer les annonceurs!
- Ca va, change de disque mec!
- Bah oui justement, on change de disque: on range "Vinyl" au placard! Je vous ai dit que j'étais à la tête de la section comédie d'HBO avant? Ah ah ah!! Ecoutez, vous qui aimez les clins d'oeil, considérez que "Vinyl" est une étoile filante, comme il y en a tellement eu dans l'histoire du rock! C'est bon ça, non?
- Super…Tiens tu sais quoi? Quand je repense à cette photo froissée que Richie Finestra trouve dans sa veste à la fin, cette photo prise par sa femme qui se retrouvera sur la couverture du disque des Nasty Bits, je me dis que c'était une triste prémonition. Et ouais, "Vinyl" avait annoncé sa propre mort avec cette image symbolique de la fameuse guitare Gretsch de Bo Diddley encastrée par Richie dans son téléviseur. Rock et TV ne feront décidément jamais bon ménage.

 

 

 

Spinaltap,

 

 

 

 vinyl-critique-serie-rock-n-roll.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Back in the 70's !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

james-jagger-with-cast-at-vinyl-set-in-new-york.jpg

 

 

 

 

 

 

L'avis des membres

 

Francisco :

"Je viens de m'injecter le pilote. Oui, c'est magistral. Le papa de Raging Bull décrit comme personne les affres d'un mariage dévastateur. Celui, électrique , de l'art et du business. Présence dangereuse et regard envapé, Bobby Cannavale fait merveille. Sex & Drugs & Rock & Roll. Crimes et châtiments. Folie. Scorsese, en plus d'être le Dostoïevski US, incarne les seventies. Vinyl a des allures de testament. Quand à la fin de ce premier épisode l'immeuble s'écroule, tout est dit "Même totalement dingue et rongée de l'intérieur, cette Amérique là est increvable"

Et puis, merci, Martin, de nous rappeler que l'on peut évoquer la création, causer de rock, de fric et de poudreuse sans caméra secouée ni montage épileptique. Portée par une B.O soufflée par les anges la beauté de cet incroyable moment de téloche s'expose aussi par la grâce du montage. Vinyl restera un one-shot totalement culte. On imagine le crève-coeur que l'arrêt de la série à dû être pour tous ces merveilleux cerveaux qui nous ont roulé ce superbe joint. J'ai encore neuf rounds à tenir mais ce premier direct m'a déjà mis K.O"

 

 

 

 

61p1yZO-FbL._SL1000_.jpg

 

 

 

 

 

VINYL

2016

Pilote 1h50 et 9 x 50mn

 

LE BLU-RAY : Tournage numérique sur Arri Alexa et Sony F55 (4K) oblige,  la précision est au rendez-vous. Au-delà d'un niveau de détail particulièrement réjouissant le travail sur l'image n'oublie pas l'hommage discret au grain des années 70. Vinyl ne fait pas dans le lisse, nous avons droit ici à de la vraie belle HD de caractère, qui vibre, palpite, aux couleurs chaudes et aux contrastes solides. Du beau travail pour conserver précieusement et avec les honneurs cette pépite ignorée par une génération de chasseurs de Pokémon.  Let's rock !!!!

 

Creators:

, , | 1 more credit »
 
 
 vinyl_serie_scorsese_jagger.jpg
 


18/08/2016
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi