LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

TU NE TUERAS POINT, un vrai super-héros

GUERRE / BIOPIC / DRAME / BLU-RAY

MEL GIBSON

Tu-ne-Tueras-Point-affiche-1.jpg

 

 

 

 

 


Rien que pour le show, merci Mel !

 

Grosses ficelles mais, attention, très grand spectacle.

Gros fan des réalisations épiques, brutales et généreuses de Mad Mel, je ne puis faire l’impasse sur cette belle tranche saignante de cinéma hollywoodien. Tu ne tueras point m’a embarqué parce que c’est de l’Hollywoodien qui s’assume complètement. On ne pique pas ici une tête dans la piscine d’un téléfilm surgonflé mais bel et bien dans l’océan radieux d’une oeuvre taillée pour le plus grand écran possible. Et c'est bon.

 

tu-ne-tueras-point-photo-964131.jpg

 

Précisons que le label « histoire vraie » vient donner sa pleine légitimité à ce parcours édifiant… Une histoire qui a l’immense mérite de nous rappeler ce qu’est « un vrai super-héros »!

La guerre du Pacifique fait rage. Le jeune Desmond Doss s’engage mais, fidèle à ses croyances religieuses, refuse de porter une arme. C’est en tant qu’infirmier-brancardier pour la 77ème division d’infanterie qu’il se retrouve au coeur de l’effroyable boucherie de la bataille d’Okinawa. Lors d’une terrible embuscade il refuse de se replier et reste sous le feu ennemi pour sauver ses frères d’armes. Il multipliera ainsi les actions héroïques et sauvera la vie de 75 blessés au cours de son engagement.

Desmond a reçut tout un tas de médailles mais a longtemps refusé de vendre les droits de son histoire aux studios de cinéma. Une humilité à laquelle Gibson rend hommage en choisissant Andrew Garfield dans le rôle titre. Un excellent acteur ( Silence, 99 homes, The Social Network) mais au charme discret. Comme autour de lui chaque acteur fait le job sans jamais sortir de son cadre, forcément, ça fonctionne.

 

hacksawridged37-16336-edit.jpg


Héroïsme, Engagement, intégrité, violence, religion, sacrifice, les thèmes brassés dans ce biopic ne pouvaient que titiller aux bons endroits le réalisateur de Braveheart, La Passion du Christ et Apocalypto. Histoire incroyable et admirable qui impose un paradoxe fascinant : Être enrôlé volontaire mais refuser de porter une arme. Une forme de conflit entre raison et passion qui entre aussi en complète résonance avec les oeuvres de ce metteur en scène inspiré.

Son cinéma a toujours été habité par une dimension profondément humaniste à laquelle s’oppose une représentation toujours viscérale de la violence et une fureur cinématographiquement terrassante des combats. Une horreur, parfois jugée complaisante mais qui est en totale cohérence avec la radicalité de son auteur. L’enfer face à une vision de l’amour magnifiée, presque naïve.

Ce contraste absolu pourrait être perçu comme élémentaire, voir binaire, mais il fait pour moi toute la force des films du grand Mad Mel. Son cinéma ne flotte jamais entre deux eaux. Il n'est jamais tiède. Et reconnaissons que cette perception de l'existence a parfois du sens. Comme aimait à le répéter Hervé, vieux pote de mes années étudiantes, lorsque j'évoquais avec lui l'ambivalence inhérente à chaque être humain,  "Ouais, ok Francisco, mais n'oublions pas que la nuit il fait nuit et le jour il fait jour"

Ainsi, dans la pure tradition du biopic héroïque à l'américaine, Tu ne tueras point nous emporte sur les flots des bons sentiments et du biopic glorieux mais pour mieux nous entrainer dans les eaux tumultueuses d'un torrent furieux.

 

tu-ne-tueras-point-hacksaw-ridge-photo-andrew-garfield-700x467.jpg


Même si Desmond Doss, malgré son extraordinaire bravoure, reste le héros le moins charismatique de sa filmo, Gibson transcende en effet son récit par la seule force de sa mise en scène. Elle est, une fois de plus, d’une efficacité redoutable.

Ample, généreuse, fluide, la réalisation est magnifiée par un rythme de montage exemplaire (grand bravo à John Gilbert) et le Blu-ray vous mettra en transe tant la photographie de Simon Duggan (I Robot, Gatsby le magnifique) soigne la lumière, les couleurs et chaque détail de l’image.
Je ne puis que vous conseiller, amis et membres, de tenter l’aventure.
Filmé et raconté comme un conte, certes loin des fulgurances de La Ligne Rouge ou de la rugosité d’Il faut sauver le soldat Ryan, ce spectacle aussi furieux qu’angélique, devrait sans peine trouver sa place aux côtés des grands classiques du film de guerre.

 

 Francisco,

 

 

tu-ne-tueras-point-pic.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Engagé volontaire

mel-gibson-hacksaw-ridge.jpg

`

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avis des membres

Thierry,

"Magnifique film, tant la dynamique, les personnages, la direction d'acteurs, la photo. Désormais un classique intemporel, fulgurant et en même temps exposé avec grande retenue. Intensité et fluidité, aussi fort et prenant que "Apocalypto".

L'anominus,

" Il vieillira comme un bon vieux classique celui-là."

Cirimax,

"Je verrai cet opus du grand Gibson, capitaine courageux....car la guerre, l'effrayante, la violence des humains, le meilleur et le pire de chacun habite aussi nos vies qui désespèrent de se libérer, de s'envoler....à jamais.
Le courage éblouit et Mel Gibson en révélant celui de Desmond en fait une fulgurante démonstration."

 

 

 

 

 

desmond-doss-wife.jpgDesmond Doss  ( 1919 - 2006 )

 

 

 

 

 

 

Évidemment, j'ai pris le steelbook.

6151SJ8QCFL._SL1000_.jpg

 

 

TU NE TUERAS POINT

2016

2H15

LE BLU-RAY :  Une tuerie.  L'exemple parfait du Top-démo. "... le Blu-ray vous mettra en transe tant la photographie de Simon Duggan (I Robot, Gatsby le magnifique) soigne la lumière, les couleurs et chaque détail de l’image"

Director:

Writers:

(screenplay), (screenplay)

 

 

 

 

 

98141-tu-ne-tueras-point-mel-gibson-signe-un-chef-d-oeuvre-percutant-et-visceral.jpg

 



28/04/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi