LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

RED, WHITE & BLUES, Cirimax got it !!!

DOCUMENTAIRE                                     DVD

MIKE FIGGIS

Notre chroniqueur Cirimax est de retour!  Musique !!!!

18378357.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

 

 

 

 

Ma femme étant aller se faire charcuter un œil pour se distraire…, j’ai décidé de me distraire aussi.

Donc, je me suis régalé avec le film de Mike Figgis sur le blues les amis …le vrai, le seul, l’unique….en un mot, un voyage plus particulièrement orienté vers les musiciens anglais qui à eux tous seuls ont réussi par leur passion vraie à faire en sorte que les grands bluesmen noirs américains soient reconnus chez eux et dans le monde, alors que le peuple américain avait plutôt tendance à pousser ce blues si sale sous le tapis poussiéreux de leurs certitudes de blancs heureux et racistes…. Le tout est photographié par Barry Ackroyd…

blues515.jpg

Ce film est en fait un documentaire (mais qui s’avale comme un film) en même temps qu’une séance d’enregistrement ou plutôt une session au studio d’Abbey Road dans lequel en particulier on voit le surprenant tandem Tom Jones et Jeff Beck à l’œuvre et…quels grands musiciens….et quelle humilité devant le dieu blues! Sans parler des interventions sincères, souvent touchantes et passionnées des Clapton, Van Morrison,  Lulu, Mayal, et j’en passe… Une vraie pépite pour les amateurs.

Au départ, sur une idée de Martin Scorcese, 7 réalisateurs bluesy dans l’âme et surtout cinéastes ont mis leur blues en image, ce qui a donné le fameux coffret DVD « The Blues » chez Wild Side. Leur hommage est pour le moins enthousiasmant quant à cette musique vraiment universelle. Et comme le dit BB King, ayons une infinie reconnaissance envers ces jeunes anglais (John Mayal, les Stones, Beatles ou autres….) tombés dans le blues, d’avoir sorti de l’ombre et d’un tout à fait injuste anonymat les géants noirs fondateurs que l’Amérique enterrait avec bonne humeur. Au passage, intéressant d’apprendre que quand les Stones (tout jeunes) sont arrivés aux States, il n’avaient qu’un mot à la bouche « Muddy Waters »….ben là bas….personne ne connaissait, c’est vous dire !

muddy-waters-rolling-stones.jpg
Autant la France protégeait et accueillait leurs grand jazzmen, autant les hommes  du british blues ont réveillé le blues qui serait peut-être mort sans eux. A ce titre là, merci à ce métrage de Mikke Figgis de leur rendre un si vibrant hommage si juste et si révélateur…et qui nous apprend tant de choses. Un film vraiment passionnant. De plus , dit entre parenthèses, les autres films du coffret ne sont bien sûr pas en reste…Très bon plan. ... 'Pouvez y aller! Je vous recommande donc vivement ce film ou plutôt ce coffret à croquer vivant si possible….pas la peine de cuire.

Et que le Blues ne meure jamais chers frères et soeurs !!!

 

 

Cirimax,

 

 

 

blues514.jpg


 

 

Extrait : Le Blues de Lulu

 

 

 

 


 

 

 

 

The Blues, le voyage de Scorsese

Big Martin est l'heureux producteur de cette merveille : 7 films, 7 réalisateurs de talents( parmi eux Scorsese himself, Wenders et Eastwood) et une foule de légendes

Lien IMDB :  |See full cast & crew »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

71WPNp5Pt7L._SL1000_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

51HM0YPTMSL.jpg

RED WHITE & BLUES

2003

1H30

Director:

 

Contenu :

Commentaire audio de Mike Figgis
Entretien avec Mike Figgis
Séquences musicales inédites :

Lulu et Jeff Beck « Cry me a river »

  • Pete King « Lush Life »

  • Jeff Beck « Nadia »

  • Jon Cleary – improvisation au piano

  • Le groupe en répétition « Blues jam » / « Who’s sorry now »

  • Mike Figgis « Piano Jam » 

  • Les chansons du film

 

 

Si vous avez aimé ça vous aimerez peut-être :

 

51nmcJ-Gs1L._AC_US160_.jpg51W-8bsIkXL._AC_US160_.jpg511UK2XIN6L._AC_US160_.jpg51tJv0SY3PL._AC_US160_.jpg



 

 

 



25/10/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi