LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

NIGHT CALL, l'info à tombeaux ouverts

DRAME / THRILLER                           BLU-RAY

DAN GILROY

 

 

332744.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Pitbull cinématographique totalement électrisant.

J'assume avoir pensé très fort au cultissime Taxi Driver de Scorsese qui, il y a quarante ans, suivait la descente en enfer d'un type totalement aliéné, piloté par ses obsessions, avant une surréaliste et amorale rédemption.

Night Call ! cette belle surprise portée par un Jake Gyllenhaal hallucinant, le regard habité par un mélange de folie et de détermination, signe pour moi l'acte de naissance d'un nouveau Travis Bickle et une nouvelle chronique de cette aliénation ordinaire. Le temps sera seul juge mais je ne serais pas surpris qu'au delà du choc de la première vision, Night Call décroche un bon CDI au Valhalla du thriller urbain. Mais pas seulement... Pour son premier film comme réalisateur l'ex scénariste du dernier Jason bourne et Real Steel, Dan Gilroy, a clairement révisé ses classiques. On pense non seulement au chef d'oeuvre de Scorsese mais également au récent Drive dans son découpage millimétré et sa rigueur photographique. Une patine visuelle, un travail graphique et un sens du cadre admirables qui évoquent même parfois les fulgurances urbaines du Collateral de Michael Mann.

 

PHOTO-NIGHT-CALL.jpg
 

Tout est ainsi bien en place pour plonger tête la première dans le torpillage salvateur de cette soif de faits divers qui gouvernent depuis toujours les médias et nourrit la fringale du public pour ces drames "auxquels ils ont échappés". Cette obsession médiatique du scoop, d'être le premier sur le coup, et d'offrir au public une belle chimère :"l'information en direct".  Deux termes, selon mon humble avis totalement antinomiques. Et particulièrement aujourd'hui avec l'hystérie du net, et le règne de ce"journalisme spontané"sans rigueur ni légitimité.

Quel est le temps consacré désormais à la vérifications des faits, au recul, à l'analyse? Quel type d'information gouverne aujourd'hui? la plus fiable? celle de l'investigation en profondeur? Ou la plus rapide? Voilà pourquoi Night Call est, selon moi, beaucoup plus qu'un thriller.

Le personnage maniaque et effrayant de Louis Bloom incarne toute la monstruosité de ce genre mineur et décérébré de reportage à sensation qui alimente la curiosité la plus malsaine avec la peur comme étendard. Une dérive de la télévision qui se nourrit de l'effroi et de l'horreur pour resservir exactement le même cocktail au téléspectateur.  Tel ce bolide rouge sang lancé à pleine vitesse dans la nuit, le temps n'est plus à réfléchir, comprendre ou donner à penser mais bel et bien à se prendre en pleine figure cette "information à tombeaux ouverts". Night Call, un film plus que jamais d'actualité.

Édifiant et déjà culte.

 

 

 

 

 

 nightcrawler.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JAKE RISES 

 

 

 

 a-NIGHT-CALL-640x468.jpg

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

DON GILROY: Un cinéaste est né

 

 

 

 

 

089648.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

capture-d_c3a9cran-2014-11-30-c3a0-12-46-12.png


 

 

 

 

 

 

 

123422_front.jpg

 

 

 

 

 

NIGHT CALL

2014

2H

LE BLU-RAY : Une tuerie! Essentiellement nocturne, l'oeuvre bénéficie à plein de la captation numérique. Une technologie jugée parfois trop "lisse" mais offrant depuis quelques années cette profondeur de champs, ce luxe de couleurs détails et matières inouïe pour des scènes tournées en basse lumière. Moins d'éclairage artificiels pour un réalisme rugueux à souhait. Un  travail graphique et un sens du cadre souvent admirables qui évoquent même parfois les fulgurances urbaines du sublime Collateral de Michael Mann. L'Arri Alexa XT fait merveille. Sur la forme encore, l'esprit seventies de ce thriller cynique et rude est appuyé par quelques scènes de jour filmées en 35. Un clin d'oeil et un vrai plus sur une patine d'ensemble à se dorer la rétine.

Director:

Writer:

 
 
 
 
 
gyllenhaal-nightcrawler.png
 
 
 
 


27/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi