LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

MINDHUNTER, real darkness

SERIAL POLAR / NETFLIX

JOEN PENHALL & DAVID FINCHER

Mindhunter-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Du travail d'orfèvre !

Véritable page d''histoire sur le nouveau visage terrifiant d'une criminalité aux motifs et aux desseins insaisissables.

Fin des années 70.

Deux flics du FBI vont poser les bases du "profilage":

Entrer dans la tête de ceux qu'ils baptiseront "Serial Killers"...

 

Screen-Shot-2017-03-01-at-10.34.33-AM.png

 

Le tandem très "buddie-movie" des deux personnages principaux (formidablement incarnés) permet de reprendre son souffle entre les entretiens suffocants avec les Serial-Killers (Mention spéciale à l'ahurissante prestation de Cameron Britton dans le rôle d'Ed Kemper) 

Chaque personnage profite d'un solide background et leurs relations et intrigues "secondaires" ne sont jamais anodines.

L'écriture et le savoir-faire triomphent ici.

Seuls le talent des acteurs et actrices ainsi que l'admirable direction artistique de l'ensemble assurent avec une folle élégance l'intensité du spectacle. Et le show go on ainsi en prenant tout son temps, parce que l'on ne s'adresse pas ici au bourrin assoiffé de sang.

Voilà une série dont le rythme ne cherche jamais l'épate, sans violence gratuite ni complaisance. Une série qui ne vient pas vous gratter le ventre mais réclame toute votre attention. L'effacement des repères s'accomplit insidieusement et dresse le tableau d'une nouvelle amérique schizophrène, déviante, rongée par la violence et dont les étoiles du drapeau ont cessé de briller. À l'image du déniaisement progressif du  personnage principal.

 

mindhunter-2.jpg

 

Porté par David Fincher et basé sur les expériences, notes, entretiens et récits du véritable pape du profilage John E. Douglas, ce récit ultra-documenté du créateur de la série Joe Penhall (scénariste de La Route) creuse aussi sobrement qu'intelligemment son sillon en s'inscrivant délibérément dans la veine de Zodiac (loin du spectacle aux excès dantesques de l'écrasant Seven)

 

Scénar comme mise en scène, tous deux admirables, accomplissent l'exploit de rester toujours "à bonne distance" (à l'image de l'admirable séquence d'ouverture)

Mindhunter ne juge pas, ne cherche pas à vous faire sursauter mais à dévoiler  avec rigueur et intelligence la terrifiante logique et mécanique du mal. Un voyage aux sources du crime. Là ou s'abreuve l'inspiration de cet'immense et virtuose cinéaste de la violence et de la perte de sens qu'est David Fincher. Un réalisateur élevé, enfant, dans la crainte du tueur du zodiaque. Un trauma, une obsession qui chuchote dans les ombres de sa filmographie.

 

Episode_5_Header_1200_544_81_s.jpg

 

L'enfer dans un gant de velours.

Saluons, à ce propos la réalisation impériale et la photographie à la "Fincher" (même chef-op que sur le somptueux Gone Girl , Fincher signant ici quatre des dix épisodes) 

Ce travail digne du gratin des productions ciné et tourné en scope fait sauter, tant sur le fond que sur la forme, le dernier verrou entre télé et ciné en salles. Les effets numériques sont aussi nombreux qu'invisibles mais, ces ajouts et détails ne sont là que pour appuyer le propos (voir bonus ci-bas) Cet objet parfait offrant une glaçante descente au coeur des ténèbres est également affuté par un travail sur le son et une B.O (Jason Hill) d'une efficacité redoutable.

Du travail d'orfèvre, vous disais-je, avec, cerise sur le gâteau, de savoureux clins d'oeil à quelques chefs-d'oeuvre du flip que je vous laisse découvrir.

 

Angoissant, magnifiquement emballé et ... passionnant!

 

 

 

Francisco,

 

 

 

 1200x768_jonathan-groff-droite-serie-mindhunter-netflix-disponible-13-octobre-2017.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Post-prod

Mindhunter_Artemple_VFX.jpg

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 Episode_4_Header_Mindhunter_1200_540_81_s.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

Intégrale dispo sur Netflix

2585211.jpg

 

MINDHUNTER  Saison 1

2017

10 épisodes 

 

L'image :  Haute précision, contrastes puissants et ombres profondes au service d'une photographie plaquée or. De quoi présager d'un Blu-ray de compet.

Creator:

 
 
 
mindhunter-credit-netflix.jpg

 



14/10/2017
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi