LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

MILES AHEAD, kind of lose

DRAME                                                      VOD

DON CHEADLE

Miles_Ahead.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Les films sur le Jazz sont suffisamment rares pour en dire quelques mots quand il s'en pointe un.

Miles Ahead.  Là c'est Don Cheadle qui s'y colle. Et c'est bien dommage de le voir ainsi rater son coup. Et ce n'est sûrement pas par manque d'engagement. Parce que, de ce côté-là, le ratage mérite quand même son petit détour. Son interprétation est stupéfiante. Il EST le magicien de ces merveilles que resteront à jamais  les albums Kind of Blue, Sketches of Spain ou Tutu pour n'en citer que trois. Visage, voix et posture Don Cheadle a tout adopté de son idole et s'est même formé de longs mois (années) à la trompette pour mieux se glisser dans son rôle. Et ce, même si les morceaux que l'on entend restent les versions interprétées par le maître. So Why?

miles-ahead-nyff.jpg

Pourquoi l'ennui s'est mit pour moi à envahir le métrage dès le premier quart d'heure après une alléchante ouverture? Parce que le fil rouge repose sur une histoire de bande magnétique volée dont on a strictement rien à foutre. Une suite de péripéties à peine digne d'une vulgaire série B policière pollue ainsi une bonne moitié du film et donne même lieu à une improbable et assommante séquence de poursuite en bagnole. Assister à une telle performance d'acteur sur un canevas aussi médiocre fait vraiment peine à voir et donne la pleine mesure du gâchis.

So Why?

Pourquoi personne n'est intervenu au cours du processus de fabrication pour dire

- Écoutes Don, t'assures bien en Miles, tu le tiens le personnage, pas de soucis, mais là, le truc c'est qu'on voit pas bien ou tu veux nous emmener dans ton histoire; pourquoi perdre tant de temps sur cette foutue histoire de bande magnétique, Don?!!!"

Parce que sur Miles Ahead Don tient non seulement le rôle titre mais il a  co-écrit le scénario, co-produit le film et s'est dit qu'il allait même en faire son premier film en tant que réalisateur. Je vous le disais plus haut, impossible de prendre Don Cheadle en défaut de passion et d'engagement sur ce projet qu'il a même dû crowdfunder pour le voir aboutir.  Il y a mis sa chemise et ses tripes. Seulement voilà, parfois l'amour rend aveugle et totalement inconscient. À moins de s'appeler Dieu, Terrence Malick ou Orson Welles, je vois pas bien comment ne pas se perdre en route en portant ainsi sur tous les fronts un tel projet.

miles-ahead.jpg

Don Cheadle, sans doute obsédé par l'idée de DEVENIR Miles, a tout simplement oublié de nous le raconter. Raconter même le musicien. S'abreuver aux sources du génie comme l'a fait admirablement Eastwood dans Bird ( le plus beau film jamais réalisé sur le jazz avec Autour de Minuit de Tavernier) Certes on peut dépeindre, comme il le fait ici, le côté sombre de sa personnalité mais à condition de nous avoir bien fait sentir le poids du génie. Sinon, à quoi bon? Autant faire une série Z sur un petit dealer sachant jouer de la trompette.

Ce ne sont pas les quelques flash-back, amenés d'ailleurs par des transitions lourdingues (encore une fois, on ne s'improvise pas réal sur un tel sujet) qui viennent nous rapprocher d'un authentique biopic. Rien ne nous plonge véritablement dans le monde intérieur de cet immense créateur. Même si deux-trois scènes laissent entrevoir le grand film qu'il aurait dû être, Miles Ahead nous fait l'affront d'avancer de manière anecdotique. La présence sympathique d'Ewan McGregor a même quelque chose de "touristique" dans cet ensemble qui n'existe pas. J'imagine ce qu'un Eastwood ou un Forman aurait pu tirer de la performance de Don Cheadle. L'incarnation est bien là mais il manque le film. Partir de la période ou Miles s'est retiré du monde à la fin de seventies était une bonne idée, mais de cette idée rien ne fleurit. Sinon une vaine cavalcade et une renaissance totalement survolée. Rien n'est plus désolant qu'un ouvrage étroit et laborieux sur un géant qui a su tracer sa route en se libérant de tous les carcans.

 

 

 

 

ee4e8f3352bdc04b0f958bc602d65.jpg

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dispo en Blu-ray UK

 

91HHbegxENL._SL1500_.jpg

 

 

MILES AHEAD

2015

1H40

L'image :  Visionné dans une VOD un peu faiblarde avec pas mal de plans flous,  je préfère signaler que le Blu-ray UK bénéficie d'excellentes critiques sur le plan technique.

 

 

Director:

Writers:

(screenplay), (screenplay) | 4 more credits »

 

 

 

 

 

milesahead-1600x900-c-default.jpg



04/11/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi