LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL 1 & 2, space operas

SPACE OPERA                                         BLU-RAY

JAMES GUNN

405662.jpg

 

 

 

 

 

 

 

FUN : Ce mot attendait depuis plusieurs décennies une illustration.

C'est fait.

Voici en trois petites lettres de quoi résumer ce somptueux, drôle, poilant, vibrant, rock, jubilatoire et excitant space-opera. Un genre dont seul Star trek portait l'étendard depuis l'avènement des films de super-héros en milieu urbain.  Star Wars,  Flash Gordon, Le retour aux grandes cavalcades intergalactiques à la découverte de peuplades sévèrement maquillées dans des décors kitch à souhait pointait le bout de son nez dans le second Thor. Mais il faut bien l'avouer d'une manière un poil lourdingue. Hourra ! Le genre renait ! Adieu la noirceur Nolanienne (même si j'en suis fan) bonjour l'ambiance buddy-movie, blagues qui fusent, humour et dérision à tous les étages et festival de décors flamboyants servis par des effets parfaitement aboutis et une baston finale aussi trippante que renversante esthétiquement (sublime bouclier assemblé par une miriade de vaisseaux, c'est bô!).

Rhaaa lovely!!!!!!... Les Gardiens de la Galaxie m'ont refilé le sourire et une patate à repeindre ma facade avant de pratiquer la danse Bavaroise en costume traditionnel trois jours durant.

Invention, originalité, et surtout une folle énergie. L'énergie de dialogues à se tordre et d'une B.O atomique. Le carburant de cette glorieuse aventure porté par un savoureux quintet de personnages inoubliables. 

 

Les-Gardiens-de-la-Galaxie-Photo-Star-Lord.jpg

Quill, Gamora, Drax, Rocket et Groot.

Tous incarnés dans la joie et l'allégresse par cinq acteurs en grande forme. Poilant Chris Pratt (Her, Zero Dark Thirty et bientôt dans Jurassic World) Charismatique et décontracté façon Han Solo/Harrison Ford. Ce type a un swing incroyable aussi bien dans l'art de se déplacer que de balancer ses répliques. Délicieuse Zoé Saldana (Star Trek, Avatar et bientôt Nina Simone) toujours aussi séduisante et incroyablement affutée dans ses prodigieuses scènes de combat. Impérial, sympathique et massif acteur (et lutteur pro) Dave Bautista (Riddick, l'Homme aux poings de fer)  et enfin le prodige : Deux personnages totalement virtuels mais aussi irrésistibles et "vivants" que les autres! Rocket, un raton-laveur semi-bionique, fort en gueule et petit génie mis en voix par un Bradley Cooper survolté et enfin : Groot!  une magnifique "créature-arbre" aussi redoutable qu'affectueuse doublé par le caverneux Vin Diesel. (Oui, même sans être totalement bilingue je regarde tous les films en V.O, par respect pour le jeu des acteurs)

Embarquez avec Les  Gardiens de la Galaxie et sauvez l'univers! promis, vous allez bien vous marrer!

 

maxresdefault.jpg

 

 

guardians-of-the-galaxy-zoe-saldana.jpg

 

11059_1_large.jpg

 

guardians-galaxy.png

 

article-2636970-1E03EFCF00000578-31_634x485.jpg

 

Merveilleusement écrit, emballé et mis en scène par James Gunn (Super, Horribilis) les gardiens nous font voyager dans un univers d'une richesse visuelle étourdissante. Impossible de trouver meilleur support pour tester nos monolithes! Profitez-en, le Blu-ray est une pure tuerie! L'apothéose de la HD. Un piqué à s'arracher la rétine, des couleurs à rugir et une profondeur vertigineuse. La caméra Arri Alexa XT plus cogne très fort sur nos écrans.

 

Alors, ami collectionneur, paies ton ticket et prend place dans ton petit wagonnet pour t'élancer, fier et le sourire aux lèvres, au premier rang de ce sublime RollerCoaster.

Enjoy !!!!!

 

 

 

 

 Francisco,

 

 

Les-Gardiens-de-la-Galaxie-Photo-Groot-magie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

112294_front.jpg

 

 

 

 

LES GARDIENS DE LA GALAXIE

2014

2H

 

 

LE BLU-RAY :    L'apothéose de la HD. Un piqué à s'arracher la rétine, des couleurs à rugir et une profondeur vertigineuse.

 

Director:

 

 

 

 

FUN !

les-gardiens-de-la-galaxie-concept-art-rocket-definitif.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





 

 

 

guardians-galaxy-1.jpg

 

 

 

 

 

WELCOME BACK!!!!            (Vol. 2)

438835.jpg

 

 

 

 

 

 

Même moins bon c'est toujours bon.

Je m'explique :

Une première heure virtuose, totalement euphorisante portée par une B.O toujours aussi stratosphérique. Ça c'est juste avant que le scénario se mette à tourner un peu en boucle sur la planête Ego. Un final interminable qui patine en explosions, hystérie CGI un peu vaine, et voilà que se retrouve un peu plombées ces joyeuses retrouvailles.  Parce que oui, c'est joyeux. Et la joie c'est un peu comme l'amitié. Difficile, de vivre sans. Alors, ouais, je reconnais, fan du premier opus,  qu'il est difficile de bouder son plaisir.

 

Ok, je ne suis pas un intellectuel et au cinoche je carbure d'abord aux émotions. La volonté de nous faire du bien partout est présente ici. La nostalgie des space opéra d'antan affleure en permanence et le casting rapatriant Stallone et Kurt Russell rend grâce aux saines valeurs d'un passé ou les héros en ramenait un max côté humanité. Et ce respect des anciens, forcément ça me touche.

Ouais, c'est hyper humain et chaleureux. La "famille" des gardiens prend un max d'épaisseur (gagnant parfois aussi en lourdeur) et deviennent furieusement attachants.  Je ne vais pas nier que je les ai tous retrouvés avec le même plaisir qu'il y a trois ans. J'ai vécu ces deux heures quinze comme "une bonne soirée entre potes" avec mon écran HD carrément à la fête (LE BLU-RAY EST UN TOP DÉMO )

Déluges de couleurs, feux d'artifice d'explosions, orgies de décors et costumes chatoyants, il y a ici de vrais éblouissements et toujours dans cette saine ambiance de franche rigolade.

Le Space Opera Spirit est intact.

 

guardians_of_the_galaxy_2_g.jpg

 

J'ai relevé avec bonheur, dans l'univers du paternel de Quill, les sympathiques clins d'oeil aux design Sixtees & Seventies des psychédéliques décos spatiales. On pense aux kitschissimes (mais ô combien délicieux!) Flash Gordon ou, un peu plus loin de nous, Barbarella. Bref, même un poil raté dans sa deuxième partie et son laborieux final (gros point faible par rapport au rythme et à l'inventivité permanente du premier opus) ce Vol.2 m'a fait paser un putain de bon moment.

 

Mon tout  reste donc bien frais, généreux et, j'insiste sur ce point, sans prétention.

 

L"éloge aux "secondes familles" (celles que l'on se fabrique) et à tous ces petits bonheurs qui nous entoure et à côté desquels il est si facile de passer, ont touché mon petit coeur de geek. J'ai parfois la tendresse beauf  (façon petite larme devant  Fast and Furious 7) mais cette simplicité là, c'est aussi le secret du bonheur, non?

Saine énergie.

 

 

 

re-Francisco,

 

 

 

guaridans_end_credits_spoilers.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

71pwjLtQOBL._SL1000_.jpg

LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL.2

2017

2H15

LE BLU-RAY: On s'achète des écrans de malade aussi pour vivre ce genre d'expérience.

Director:

Writers:

, (based on the Marvel comics by) | 11 more credits »

 

 

 

 

Esprit de famille

Guardians-of-the-Galaxy-Vol-2-006.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

They'll be back, again !

 

 

 

 

 

 

 

 
Guardians_of_the_Galaxy_41794.jpg
 


14/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi