LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

LE LIVRE D'ELI, fury book

ANTICIPATION                                     BLU-RAY

ALBERT & ALLEN HUGUES

book_of_eli_ver2.jpg

 

 

 

 

 

Un mystérieux vagabond,  fin archer et sabreur pas vraiment manchot, dont l'aura dévie les balles, chemine vers une hypothétique Terre Promise avec dans sa besace non pas un exemplaire collector de Maisons et Jardins mais ni plus ni moins le dernier exemplaire de la Bible! Dans ce paysage dévasté, grillé, aride, ou règne une Mad-Maxienne barbarie, cet ouvrage est convoité par Carnegie, maître et gourou d'une cité ou s'agglutine une humanité à bout de souffle....

Put a crew together, we're going after him.

- For a fuckin' book?!!

- IT'S NOT A FUCKIN' BOOK! IT'S A WEAPON! A weapon aimed right at the hearts and minds of the weak and the desperate. It will give us control of them. If we want to rule more than one small, fuckin' town, we have to have it. People will come from all over, they'll do exactly what I tell 'em if the words are from the book. It's happened before and it'll happen again. All we need is that book !

the_book_of_eli23.jpg
Bienvenue dans ce que je considère comme un petite pépite du cinéma d'anticipation post-apocalypse!

Pitié, ne vous prenez pas trop la tête avec la vraisemblance en dégustant ce bon morceau de cinoche. Laissez vous simplement aller à regarder un bon vieux Western post-apo, divinement torché et porté par un esprit BD "Comic-trash" totalement décomplexé. (Les court-métrages d'animation présent en bonus confirment les références)

the_book_of_eli03-1.jpg

 

Le Livre d'Eli s'affirme d'abord pour moi comme un modèle du genre par sa mise en scène ultra-graphique. La photographie de Don Burgess ( Source Code, Seul au Monde) est somptueuse et la mise en scène des frangins Albert et Allen Hugues (From Hell, Menace to Society) affiche un jolie collection de plan-séquences hallucinants de maîtrise. Chaque scène d'action est un modèle de chorégraphie et une leçon de découpage pour tous les monteurs.

J'ai dû me repasser une bonne dizaine de fois la séquence sous le pont. Premier dessoudage de malfaisant tourné en un seul plan dans un clair-obscur particulièrement tranchant. Cinq gros crados bien craignos se font régler leur compte en quinze secondes de sabrage bien sentis. Une manière olympique d'inscrire instantanément Eli au panthéon des héros badass. Après une scène pareille on sait que la promenade promet un joli bouquet de saveurs. D'autres cultissimes scènes de fight sont à suivre...

bookofeli1.jpg

Que l'art du combat et celui de transformer un héros en figure iconique nourrissent ce film n'est pas une info anodine quant on sait que le scénariste Gary Whitta, vient du jeu vidéo. Un domaine ou les fondamentaux du mythe du héros sont royalement assimilés. Ce n'est pas un hasard si Gary Whitta est aujourd'hui le scénariste de Rogue One, premier spin-off de la saga Star Wars.

Mais revenons à nos moutons. Où plutôt à nos gourous et nos brebis égarées. Denzel Washington en nouveau messie et Gary Oldman en faux prophète. Difficile d'imaginer face à face plus électrique! Ces deux monstres de charisme se glissent dans leurs rôles avec onction. L'intensité de leurs échanges rappellent qu'un bon film de genre repose non seulement sur des personnages forts mais bien évidement sur la distribution et la direction d'acteur. L'alchimie qui s'opère ici est totalement jouissive. Au coeur de ce duel de titans, je ne regrette que la présence un peu trop proprette et très girly  du personnage de Solara, campée par la charmante Mila Kunis. Les scénaristes ont sans doute pensé qu'une présence féminine jeune et diablement sexy pimenterai un spectacle qui n'a pas vraiment besoin de ça. Une actrice moins immédiatement séduisante et plus "sauvage"aurait été la bienvenue.

2010_book_of_eli_038.jpg

Une fois que j'ai dit cela, calmons-nous et acceptons l'évidence: le faste visuel et sonore de cette furieuse évangile hisse largement l'ensemble au dessus du tout-venant. Le seul vrai caillou dans la chaussure de cette belle tranche d'action reste à mon sens ce twist final, certes surprenant mais dur à avaler au regard des séquences précédentes. Je ne le spoilerai pas, même si nous parlons d'un cru de 5 ans d'âge. D'autant que certain(e)s membres de ce blog n'ont pas eu de mal à l'accepter... Voyez le et discutons-en dans les commentaires. Mais pour moi, c'est une panouille scénaristique que je n'arrive jamais vraiment à digérer, malgré le plaisir immense que j'ai à revoir ce "super film de gars".

Je vous propose à présent d'évoquer l'aspect technique du transfert HD. Le livre de d'Eli fait parti de mes premiers Blu-ray. Un peu d'histoire. A l'époque je découvrais ce miraculeux support et je n'arrêtais pas d'interpeller ma chérie "Hey Puce, viens voir un peu ça ! putain, la qualité de l'image! C'est dingue, regarde, on peut compter les cailloux dans le paysage!' "Le Denzel, on lui voit tous les poils de barbe!"  C'est avec des titres de ce genre que j'ai peu à peu basculé dans la folie et que je me retrouve aujourd'hui sur ce blog. Ma femme est resté mais je n'ai plus jamais été le même. Non seulement je n'ai rien pu faire mais, pire, je n'ai même pas essayé de lutter... Tout ça pour dire que j'adore le cinoche, les films avec Denzel et que la qualité du Blu-ray ici est absolument optimale. Noirs profonds, profondeur de champ abyssale, palette chromatique hypnotisante et un niveau de détail à se flinguer la rétine. Grand Pied HD pour ce Mad-Max christique qui permet d'attendre patiemment la sortie Blu-ray de Fury Road (Bible définitive) et qui continue aujourd'hui d'alimenter nombre de conversations sur les forums consacrés à l'art délicat de la SF post-apocalyptique.

 

 

 

 

BOE_HATCH_VFX_03A.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Fighter

Denzel-Washington-as-Eli.jpg

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

The Book of Eli movie Denzel Washington (4).jpg

 

 

 

 

 

L'extrait qui tue

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Prequel 

1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1602785-eli.jpg

 

 

 

 

 

 

71xvpTZrbbL._SL1480_.jpg

 

LE LIVRE D'ELI

2010

1H55

 

 

LE BLU-RAY:  La bible du top-démo. Absolument optimal. grain et matière mais noirs profonds, profondeur de champ abyssale, palette chromatique hypnotisante et un niveau de détail à se flinguer la rétine. Superbe. Grand Pied HD!

 

Directors:

(as The Hughes Brothers) , (as The Hughes Brothers)

Writer:

 

 

 

 
 
the-book-of-eli.jpg


14/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi