LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

LE COIN DU COURT, c'est vraiment super!

COURTS MÉTRAGES       

 

 

21057584_2013111323015004.jpg

 

 

Comme chaque jeudi (ou samedi, ça dépend complètement) je vais partager avec vous 2 propositions de cinéma au travers du principe vraiment très intéressant, même si ce n'est pas très long, du court-métrage. Vous le savez, le but de cette rubrique n'est pas de faire mieux à chaque fois, car l'équipe des Chroniques Ciné de Francisco n'a absolument aucune envie de s'améliorer, mais surtout de vous faire vivre des moments de joie.

Aujourd'hui, j'ai envie d'évoquer avec vous un thème qui fascine l'homme depuis l'aube de l'humanité : La Voiture!

 

r12_platini.jpg

 

Symbole de liberté, invitation à ne pas rester là sans rien faire et à partir plutôt rapidement, la voiture est le fascinant moteur de tout un pan de l'histoire du cinéma. Nous allons tous penser très fort au "road-movie".  Plus communément appelé "film de route". N'oublions pas non plus la littérature (Pensons maintenant très fort à Jack Kerouac) Entre autre. Mais pas seulement. Aussi, nous allons commencer tout de suite avec, comme il est de coutume sur ce blog, une petite merveille de délicatesse.

En effet, la voiture ici ne sera que l'instrument d'un retour aux racines profondes. Véhicule stoppant sa course folle. Un de ces accidents sans gravité mais ouvrant toutes grandes les portes de la nostalgie. Parce que dans cette absurde compétition qu'est la vie "un coup de dés jamais n'abolira le hasard". Mais, vous devinant piaffant d'impatience, je ne vous en dit pas plus pour ne rien déflorer. Alors qui de mieux pour exposer finement toutes ces merveilleuses idées que le réalisateur Wes Anderson? Qui? Personne.

Le virtuose marionnettiste du Grand Budapest Hotel et de Darjeeling Limited nous offre ici une de ces petites merveille de poésie. Un de ses shoots miraculeux de mélancolie burlesque dont lui seul a le secret. 7 minutes de joie discrète mais profonde.

Voici donc

 

Castello Cavalcanti (2013)

De Wes Anderson, donc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela vous a plu? 

Alors c'est super.

Quittons à présent l'univers confortable de la poésie et la nostalgie pour enchaîner immédiatement avec un autre court métrage autour du thème important du véhicule. Sachant que cette fois-ci nous aurons droit à de très nombreuses voitures. Avec The Chase, le réalisateur Philippe Gamer nous invite ici à réfléchir à la question des femmes au volant et de la sécurité routière.

 

affiche_the-chase_philippe-gamer_space-patrol_cheeky-blog.jpg

Je vous entend hurler mais je tiens à vous rassurer tout de suite ces 4 minutes vous permettront de faire tomber tous vos aprioris à ce sujet. The Chase est le genre de film qui éveille, stimule la réflexion et invite à prolonger intelligemment le débat en famille ou pourquoi-pas d'en parler avec vos amis.  (ou même avec vos voisins si vous souffrez de solitude parce que personne, jamais, ne vous rend visite). Et tout cela en quatre minutes seulement.

Ce qui m'a séduit ici, c'est qu'il faut vraiment voir ce film jusqu'à la fin pour en saisir la pleine mesure (et là je suis sérieux). 

Voici donc

 

The Chase (2012)

De Philippe Gamer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez vous la semaine prochaine pour encore des films pas très long mais vraiment très bien.

(Si comme moi vous êtes consterné par tout ce qui est écrit dans cette chronique, n'hésitez pas à commenter. Cela me fera quand même plaisir)



27/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi