LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LE CAIRE CONFIDENTIEL, forte valeur documentaire

POLAR / BLU-RAY

TARIK SALEH

le_caire_confidentiel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Alors, il est comment "le polar de l'année"?

Disons que Le Caire Confidentiel est un polar d'atmosphère se développant sur le solide background historico-politique du printemps arabe. Rien que de dire ça, ça rend très bien et franchement, là-dessus, rien à redire. Les scènes d'extérieures sont grouillantes de vie et transpirent l'authenticité. Le sentiment d'être véritablement plongé au coeur d'une ville et d'une société au bord de l'implosion est sensible.

D'autant plus qu'avec l'épatant transfert Blu-ray la sensation ciné carrément vintage de l'image nous transporte à l'époque délicieuse d'avant le lisse numérique et contribuent à nourrir chaque image de toute la matière du réel. Ce qui sauve pour moi, Le Caire Confidentiel, c'est cette élégance de réalisation et sa forte valeur documentaire.

C'est déjà pas mal, une forte valeur documentaire dans un film, notamment dans le cadre d'une sortie scolaire ou entre étudiants cinéphiles, mais, attention les amis, dans le cadre exigeant du polar poisseux, c'est carrément insuffisant.

Parce que la tranche fictionnelle, à moi, elle ne m'est pas vraiment apparue bien poisseuse.

Because un déroulement de l'intrigue un peu maigre et, surtout, totalement prévisible.

 

LeCaireConfidentiel5-1600x1000-c-default.jpg

 

Pour trouver cela "trépidant et intense", voir "sombre et poisseux" franchement, il faut avoir une culture du polar totalement anémique ou émerger d'une intégrale Tarkovski avec soirée débats.

Pourtant, avec la référence que porte courageusement le titre de ce film il s'agissait d'envoyer du lourd.

 

Ok , sur la thématique de la corruption le message passe. Il passe même au camion-benne. Impossible de le louper ce message là.

Les fondamentaux du film noir avec femmes fatales à tomber et flics véreux sont bien là également.

Mais l'aspect pesant de la dénonciation d'un système gangréné et le clin d'oeil à l'univers du spectacle totalement corrompu du LA Confidential d'Ellroy où les starlettes rêvant de gloire payent le prix fort ne profitent pas franchement à cette sage transposition égyptienne, toute plombée qu'elle est par la naiveté désarmante du traitement et une enquête cousue de fil blancs. Tout ça me fait dire que l'essentiel est sans doute ailleurs mais moi, j'aime bien quand l'essentiel est là.

Surtout quand on cause polar.

 

1491317709076_0570x0400_1491317818903.jpg

 

On a beaucoup vanté la prestation de l'acteur principal.

Ok, il a un certain charisme et fume super bien (j'ai failli craquer et filer m'acheter un paquet) mais son expression de l'ultime désillusion lors du final (une main sur les yeux) ne m'a pas retourné non plus.

Bref, histoire de finir en faisant du mauvais esprit,  je ne puis m'empêcher de penser que si un réal américain avait déroulé son intrigue avec les même maladresses les critiques auraient somptueusement ignoré la bête...

Voilà, le cinéma égyptien n'est pas mort et c'est une très bonne nouvelle mais la déception prédomine malgré tout. Même si j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir Le Caire by night.

 Non, côté "polar de l'année" j'attends, confiant, le Wind River de Taylor Sheridan, coup de coeur de notre confrère OneLove.

 

Donc voilà pour mon sentiment d'une première vision de Le Caire Confidentiel, du cinéaste et journaliste suédois d'origine égyptienne Tarik Saleh.

Réalisation élégante et forte valeur documentaire d'un côté mais ressorts dramatiques cheapounets de l'autre.

Un moment pas désagréable à vivre mais impossible pour moi de parler ici de chef-d'oeuvre.

Faut rester sérieux.

Le LA Confidential originel peut roupiller tranquille.

 

 

 

Francisco,

 

 

 

photo3_11911.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

c'est un peu exagéré.

 

71o12zpsz0L._SL1000_.jpg

 

 

LE CAIRE CONFIDENTIEL

2017

1H45

LE BLU-RAY : Un bonheur de sensation argentique. Tout cette urbanité grouillante est magnifiquement patinée et notamment sur les scènes de nuit.

Director:

Writer:

 

 

 

306865.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg



11/11/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi