LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

LA CHAMBRE DES OFFICIERS, l'autre guerre

DRAME                                                     BLU-RAY

FRANÇOIS DUPEYRON

 

 

la_chambre_des_officiers.jpg.crop_display.jpg

 

 

 

 

 

Rien à faire. Je reste fâché avec le premier quart d'heure de ce film.  L'euphorie de l'entrée en guerre "la fleur au fusil"me parait toujours aussi "démonstrative" avec une mise en scène un peu scolaire, appliquée. Plane  l'inconfortable sentiment d'être face a un "mauvais film en costume". Y compris dans le jeu des acteurs, excessivement théâtral. Puis brusquement l'explosion. Au premier tir d'obus, Le lisse personnage d'Adrien se retrouve à terre. L'horreur de sa situation surgit, dans un râle terrifiant.Un son étranglé suivi d'un hideux gargouillis.

Un très grand film commence alors ...

 

69215541_ph4.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Un film terrible sur cette "autre guerre".  La voix-off d'Adrien privé de l'usage de la parole convoque le fantôme du film de Dalton Trumbo Johnny Got His Gun(1971).  Mais les ténébres ici vont s'éclairer. Au coeur de cette chambre des officiers où les gueules cassées de la grande guerre se reconstruisent comme ils peuvent. 

Adrien, Henri et Pierre. Trois homme dont la guerre a arraché le visage et qui doivent réapprendre à vivre. Trois gradés, défigurés, enfermés de long mois dans un monde ou l'essentiel, dans un premier temps, se résume selon les paroles du médecin "à bien respirer, bien manger". Un long travail de deuil. Accepter l'insoutenable, retrouver la parole. Une guerre intime ou l'homme doit renoncer définitivement a celui qu'il était avant l'horreur.  Un long chemin de douleur avec l'amitié et la solidarité comme seules armes. La Chambre des officiers, de long mois pour soigner une blessure dont on ne guérit pas. Juste se "rafistoler" une gueule pour retrouver la parole, sortir et affronter de nouveau le regard des autres. Une épreuve de courage et une leçon d'humanité.

 

Chambre_des_officiers_capture_2.jpg

Ces trois personnages sont défendus avec une égale conviction par Eric Caravaca, Denis Podalydès et Grégori Derangère. Trois acteurs complémentaires, de style et d'apparence, secondés par le solide André Dussolier dans le rôle du médecin et Sabine Azéma dans celui de l'infirmière. Une prestation toute de grâce et d'empathie pour cette présence féminine essentielle. Figure aimante et maternelle dans un paysage dévasté. 

Le récit est terrible et certaines images douloureuses, mais le désespoir ici n'est jamais complaisant. Grâce à une mise en scène d'une grande élégance, au cadres amples et à une photographie dorée transfigurant l'ensemble du récit. Un travail sur l'image signé Tetsuo Nagata récompensé d'un césar et grâce auquel le film prend l'allure d'un conte. Le spectacle est alors plus fascinant que macabre.  Elégance également sur le fond avec une écriture et des dialogues éclairés de belles tranches d'humour. Dans le paysage d'un cinéma Français un peu frileux vis à vis des grands sujets, revisiter La Chambre des Officiers me rassure sur notre capacité à embrasser des thèmes forts avec un véritable sens du spectacle. Merci à François Dupeyron, cinéaste quelque peu délaissé aujourd'hui,  pour cette belle ambition. Son film fait aujourd'hui figure de classique et ce nouveau transfert HD sur master 4K nous offre une splendide et totale redécouverte.

 

 

 

 


3476-la-chambre-des-officiers.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 69215541_ph3.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 111079_front.jpg

 

LA CHAMBRE DES OFFICIERS

2001

2H15

LE BLU-RAY :  Splendide redécouverte. Un remastering 4K exemplaire. Respect du grain d'origine et pas de corrections artificielles. Luxe de détail et contrastes solides au programme. Le grand vainqueur de ce Blu-ray de référence est Tetsuo Nagata. Son travail sur la photographie est ici sublimé. La photographie verdâtre du dvd n'est plus qu'un souvenir. L'or coule de nouveau à flot.

Réalisateur:

Scénario:

(roman),

 

 

 

 

 

 

La Chambre des officiers extrait 3.jpg



24/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi