LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

JUPITER : LE DESTIN DE L'UNIVERS, kitsch la reine !

SF                                                        BLU-RAY

LANA & ANDY WACHOWSKI

jupiter-ascending-character-poster-mila-kunis.jpg

 

 

 

 

Quand une petite immigrée russe toute mimi qui se croyait vouée à briquer les chiottes toute sa vie se découvre digne héritière d'une belle partie de l'univers...

Pour reconquérir son trône (notez l'allusion), Jupiter, la petite Cendrillon, va rencontrer Caine, son néo-prince charmant. Une sorte de pisteur intergalactique qui a un gros pistolet, un bouclier transparent mais hyper efficace et beaucoup plus que des bottes de sept lieues à ses pieds. En effet, ce petit lapin blond a carrément des bottes volantes ! Trop facile alors pour lui de faire décoller sa princesse pour une série de cavalcades vertigineuses, des gratte-ciel de Chicago aux univers super colorés, baroques et kitsch à souhait des autres héritiers de l'univers. Des fourbes et des malfaisant qui, sous leurs atours élégants et l'or de leurs palais luxuriants, dissimulent des âmes de hyènes. Aucun d'eux ne souhaite partager le gâteau.

Vous l'aurez compris, la traversée du miroir ne sera pas de tout repos pour cette Alice new-age.

 

3flag-jupiter-ascending.jpg

Les fondamentaux du conte de fée version space-opera... Pourquoi pas?

Tout ceci est complétement con mais non dénué de charme. Je dois vous confier que la démesure et les invraisemblables boursouflures scénaristiques de cette gigantesque meringue m'ont offert de savoureux moment de pure SF rétro. C'est un peu l'esprit de Flash Gordon que l'on ressuscite ici. Tout neuf et déjà ringard ! Dans un sens, Jupiter est une sorte de film culte.

Il y a, comme souvent chez les Wachowski, de jolis tunnels explicatifs qui plombent le rythme mais l'enthousiasme et la générosité sont bien là. Très ambitieux visuellement, Jupiter: le destin de l'univers n'hésite pas à accrocher des lustres au dessus des pistes d'atterissages des gigantesques et délirants astronefs. Formellement, l'imagination gouverne. C'est également la foire aux prothèses, teintures et maquillages en tout genre. Un festin hyper calorique et bourratif, certes, mais j'ai une telle sympathie pour les nanars opulents que je conserverai précieusement ce Jupiter de Blu-ray. Je salue même bien bas l'ouverture du film. Et là, je suis sérieux. Dix précieuses minutes où l'art du conte brasse avec magie genres, époques et univers avec une grâce miraculeuse. Un instant j'ai cru que les miracles du premier Matrix et de Cloud Atlas allaient se reproduire : Plonger l'immature cinéphile que je suis dans un univers inédit et sans cesse surprenant. Oui, J'y ai cru. Jusqu'à ce que surgisse de la nuit un trio d'extra-terrestres maquillés à la truelle tentant de flinguer un Channing Tatum peroxydé des cheveux jusqu'au bouc et monté sur rollers spatiaux. Je me suis dit alors que j'allais bien me marrer, à défaut d'être bluffé. Tout comme les acteurs qui semblent tous tellement s'amuser qu'ils en oublie de jouer.

Heureusement, restent les décors... Et là, mazette, c'est juste énorme.

 

jupiter-ascending-image.jpg

 

CostumesJupiterAscending.jpg

 

Vous êtes sensible aux merveilles de l'espace et au style Rococo ?

Vous allez vous régaler !

Sur un Blu-ray 3D dantesque au piqué ravageur et au niveau de détail vertigineux vous resterez accroché au wagonnet et supporterez fièrement le virage grotesque de cet improbable récit de formation car vous réaliserez qu'au-delà de l'infini le ridicule non seulement ne tue plus mais qu'il fait même briller les yeux. Et ça, c'est une putain de bonne nouvelle !!!

 

 

 

 

 

 2015-JUPITER-ASCENDING-008.jpg

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créateurs d'univers

 

 

 

 

nesh-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'aviez-vous reconnu?

 

 

Terry Gilliam !  Dans un sympathique clin d'oeil à Brazil et son enfer bureaucratique.

 

 

jupiter-ascending-nouvelles-images-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

128348_front.jpg

 

 

 

 

 

JUPITER: le destin de l'univers

2h05

2015

LE BLU-RAY :  Si il y a une chose qui n'est pas ridicule dans Jupiter c'est bien la qualité du Blu-ray. Issu de sources 2.8 à 5K le résultat est totalement bouleversifiant. C'est quasi la fête de l'UHD. Coté 3D, ça décolle, ça jaillit et ça creuse aussi profond que l'infini. (chouette Steelbook, Exclu Fnac)

Directors:

(as The Wachowskis) , (as The Wachowskis)

Writers:

(as The Wachowskis) , (as The Wachowskis)

 

 

 

 

 

jupiter-ascending-channing-mila-xlarge.jpg
 



24/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi