LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

JOE, pur et dur

DRAME                                               BLU-RAY

DAVID GORDON GREEN

 

 

475243.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Première scène, premier choc.

Un plan séquence à la direction d'acteur impériale donne le ton.

Vous entrez dans un film qui sonne juste et cogne dur.

 

 joe-indie-movie.jpg

 

Au Sud rien de nouveau, alcoolisme, violence pour un récit d'apprentissage trash et désespéré.

Rien que du prévisible et pourtant ce film m'a profondément touché. C'est une oeuvre importante, solide; poignante et qui restera. Réalisation et photographie inspirées pour une mise en scène au service d'acteurs puissants. Nicolas Cage, magnifique, totalement habité par son rôle. Tye Sheridan, bouleversant, adolescent au regard triste mais déterminé. Terrifiant Gary Poulter, recruté dans la rue et incarnant avec une vérité peu commune la figure monstrueuse d'un homme ayant perdu son âme. Décédé peu de temps après le tournage, le film lui est dédié.

Ce trio, vous ne l'oublierez pas. Une vérité dans le jeu qui toute la force d'un film solidement ancré dans les fondamentaux d'une Redneck tragédie. Le spectateur sait d'emblée qu'il n'est pas au pays des bisounours et que que le ciel, ici, est définitivement plombé. C'est âpre, simple et sans concessions.

 

joe21-1024x682.jpg

 

 

JOE n'est qu'un lointain cousin du MUD de Jeff Nichols sorti peu de temps avant et avec lequel certains critiques l'on comparé. Le film de Nichols est un conte du Bayou somptueux où, là encore, l'adolescent (incarné également par Tye Sheridan)  apprend à devenir un homme au contact  d'un être en rupture. Deux parcours similaires mais Joe est  loin d'épouser la vision élégiaque du film de Nichols. MUD est une oeuvre romanesque au lyrisme parfois Malickien.

Ici, l'univers du Sud est écrasant, crasseux, rugueux et les sensations viscérales. S'il fallait trouver une filiation j'oserais la comparaison avec Winter's Bone (Debra granik, 2010) dans cette manière d'afficher un aspect "cinéma-vérité". Ce souci de coller à cet univers est sensible pour l'ensemble de la distribution. Autour des rôles principaux, le réalisateur David Gordon Green donne vie à une galerie de personnages saisis dans leur quotidien. Acteurs non-professionnels embauchés parmi les gens du cru. Un soucis d'authenticité fidèle à l'esprit du bouquin de Larry Brown, écrivain "à la pointe juste et sèche" façon Raymond Carver.

Joe est un film dur, violent  et d'une profonde honnêteté. Il ne cherche pas à être un chef-d'oeuvre mais juste un vrai moment de cinéma. 

Au final,  JOE est tout simplement un grand film.

 

 

 

 

maxresdefault.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

ABOUT JOE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nic and David

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

106938_front.jpg

 

 

 

 

 

 

JOE

2013

2H

 

 

Le Blu-ray :  Transfert précis aux contrastes terrassants. Couleurs saillantes et noirs profonds: Bienvenue au coeur du Sud profond !

 

Director:

 

Writers:

  (based on the novel by), 

 Stars :

 

 

 

 

 

J2.jpg

 



05/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi