LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

FAST AND FURIOUS 7 , I've got family

ACTION                                          BLU-RAY

JAMES WAN

 

 

363048.jpg

 

 

 

 

 

 

Oui.

J'aime aussi le ciné-bourrin. 

Prendre mon ticket pour 2 heures de montagnes russes. Est-ce encore du cinéma? Oui, bien sûre. Car dans ce septième opus personne ne se moque du spectateur. Dès l'irrésistible plan-séquence d'ouverture le ton est donné. Rien ne sera crédible, on va bien se marrer, le spectacle va être énorme, on se ne se prend pas au sérieux et le bad-guy va vous clouer au fauteuil. L'impérial Jason Statham ouvrant le bal le label qualité est garanti et c'est parti pour 2h15 de Fun absolu, pied au plancher.

 

big_artfichier_777966_5038933_20150807415147.jpg

La galerie d'acteur est désormais iconique et top crédible. Vin Diesel s'impose sans peine dans son rôle de mâle Alpha, l'adorable et sexy Michelle Rodriguez dispose du parfait mélange de charme et de badasserie et Paul Walker, dans sa dernière virée, occupe forcément l'écran d'une manière indélébile.  Le final-hommage à l'acteur décédé a parfois été jugé naif mais il est pour moi d'une sincérité et d'une délicatesse profondément émouvante, je n'ai pas honte de l'avouer. Et puis on n'oublie pas le tandem drôle et sympa Tyrese Gibson et Ludacris dont les vannes bas de plafond ont l'élégance de tomber toujours à point. Massive, drôle et décontractée, la désormais indispensable présence de Dwayne Johnson m'évoque le Schwarzy des grandes années.

 

Furious-7-Dwayne-Johnson-Wallpapers.jpg
 

 

Did you bring the cavalry?

-  Woman, I am the cavalry.

Franchement, ça vaut "I'll be back" non?

J'adore ce type! Et comme si cette précieuse alchimie ne suffisait pas, voilà que ce casting-double-turbo s'est offert le grand, l'immense, le royal Kurt Russell !!! l'éternel Snake Plisken, héros absolu de mon adolescence depuis New-York 1997.

 

_1428428424.jpg

 

Voitures larguées d'un avion, vols planés d'une tour à une autre, poursuites dans des ravins, flingages et castagnes opératiques, le tout admirablement chorégraphié et emballé par des génies de la cascade, comment ne pas saluer bien bas le jeune prodige James Wan d'avoir signé là ce gigantesque morceau de bravoure magistralement filmé, photographié et monté. Au final, le réalisateur surdoué de Saw et The Conjuring se paye même le luxe de nous laisser l'oeil humide en fin de séance avec ce plan aérien instantanément culte. Après avoir roulé côte à côte quelques kilomètres dans la lumière dorée du soir, les voitures de Dominic Torreto et Brian O'Conner se séparent pour toujours, comme se déploie les ailes d'un oiseau.

"You'll always be with me. And you'll always be my brother."

C'est viril, sans fioriture et magique. Un final de film de gars à vous tirer les larmes. Hommage direct et hautement cinématographique à un acteur de série B. Une première dans l'histoire du cinéma de genre.

Repose en paix, Paul Walker.  On sait à présent où la série puise son énergie, sa longévité et son succès. Fast and Furious a non seulement un tigre mais également un coeur gros comme ça dans son moteur. Désormais privé de son "frère", Vin Diesel reste plus que jamais le parrain d'un vrombissant et généreux film de famille.

 

 

 

 

PHOc2a04c50-637f-11e4-8a4b-994413d6501d-805x453.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flying cars

 

 

 

 

 

maxresdefault.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fast-and-Furious-7-Vin-Diesel-en-larmes-pour-l-avant-premiere_visuel_article2.jpg

 

 

 

 

 

 

122250_front.jpg

 

 

 

 

FAST AND FURIOUS 7

2015

2H15

LE BLU-RAY: Étincelant. Les écrans HD ont définitivement un faible pour ce genre de spectacle. Voilà du grand débridage de pixel, de l'orgasme rétinien à répétition.

Director:

Writers:

, (characters)

 

 

 

 

 

 

dcac06e1bbdfbdfeb4fcca3bb4118e908e83beff.jpg



04/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi