LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

DHEEPAN, love western

DRAME                                                      BLU-RAY

JACQUES AUDIARD

dheepan-affiche-55b0e6299c5b8.jpg

 

 

 

 

 

Encore une expérience.

Immersion garantie. Prenez une profonde bouffée d'air et plongez.

Depuis De Battre Mon Coeur le cinéma de Jacques Audiard navigue en eaux profondes. Une oeuvre rugueuse taquinant l'abstraction mais toujours intense et viscérale. Du très grand cinéma où l'expérience des sens prime sur le discours. Du solide et du poignant accessible à tous. Audiard a sans doute hérité de son père l'intelligence du social. Cette manière d'évoquer ce qui ne tourne plus rond dans notre monde, avec un style foudroyant mais sans faire de phrases et sans violons. Le populaire sans le vulgaire.

Dheepan, la femme et l'enfant. Trois survivants, ensemble, vont construire une famille. Cadrés souvent dans de longues focales qui les isolent leurs visages expriment toutes leurs inquiétudes et leurs attentes. La mise en scène, à l'intime, accrochée au point de vue de son personnage principal, alimente la tension. Cette sensation de se retrouver seul face au monde entier est servie par une direction d'acteur admirable. Trois acteurs non professionnels. Trois visages de cinéma, neufs et vierges de tout jeu. Ils sont. Tout simplement.

 

dheepan.jpg

 

Dheepan donne à voir et ressentir la douleur de l'exode mais sans jamais sortir du cadre du cinéma de genre. Une trame de western dans l'enfer d'une cité contrôlée par les petits caïds. (Excellent Vincent Rottier, allure d'enfant mais regard de loup)

L'étranger, guerrier dans l'âme, ex combattant des Tigre tamoul, débarque en milieu hostile et devra protéger les siens. L'image presque documentaire assume son rôle de révélateur d'une faillite sociale bien réelle mais la structure et la rythmique sont bien celles d'un polar dont on devine sans cesse l'issue cathartique. Un scénario épuré jusqu'à l'os qui ne lâche jamais ses trois personnages et laisse planer une menace permanente. Tout peut exploser. 

 

477267.jpg

Dheepan cogne aussi dans le constat social mais la vigueur de sa mise en scène délivre la plus brutale et la plus efficace des poésie. Et ce, malgré une photographie "de reportage" au ciel blafard et parfois brûlé exposant la crasse et la misère du décor. Portée par les chants et la partition musicale de Nicolas Jaar, cette image de caractère, froide au piqué souvent tranchant (merci le Blu-ray) signe le premier travail pour un long-métrage de la jeune directrice photo Éponine Momenceau. Un vrai talent. Le final montre qu'elle sait aussi éblouir.

Révéler un nouveau talent est un geste artistique souvent salutaire, quand un réalisateur aussi reconnu pourrait jouer le confort et s'entourer de vieux briscards. Tout transpire ici l'envie de se renouveler. De raconter et de filmer autrement. Tout bon cinéaste se doit d'être un aventurier. Audiard est un chercheur qui transforme tout en or. Dheepan est ainsi une fausse histoire d'amour qui en devient une vraie. Dheepan c'est l'espoir fou, la rage et le rêve d'une terre promise contre la guerre, les violences et un destin plombé. Le chant d'un combattant contre toutes les oppressions. Le souffle contre ce qui étouffe. Dheepan est un film puissamment libérateur. Une rude leçon d'optimisme.

Quand tout fout le camp, l'amour peut aussi dicter sa loi.

 

 

 

 

 DHEE.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Politique fiction

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DHEEPAN_Still.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 144648_front.jpg

 

 

 

DHEEPAN

2015

1H55

LE BLU-RAY  : Dheepan ne cherche pas "la belle image". Mais le Blu-ray fait le boulot. Piqué atomique et matières et textures à la fête. Un bel exemple de naturalisme HD.

Réalisation:

 

Scénario:

  (dialogue), (screenplay) | 4 more credits »
 
 
 
 
dheepan__2015_0051.jpg
 
 
 
 
 

Envie de partager vos impressions sur ce  film?

Envoyez un texte ou quelques mots.  Ils viendront compléter la chronique !

 


17/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi