LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

CROSSWIND, LA CROISÉE DES VENTS. Sublime!!!

DRAME                                BLU-RAY (Exclu Fnac)

MARTTI HELDE

432138.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Il y a les grands films. Les monuments. Les chefs-d'oeuvre. Ils sont finalement assez nombreux et surgissent régulièrement.

Plus rares sont les miracles. Cet instant où le cinévore, le cinéphile ou le cinéphage, découvrent de nouveau le cinéma pour la première fois. Cela vient de m'arriver avec Crosswind : La croisée des vents.

Cette oeuvre est un prodige. Sans précédent ni équivalent.

 

crosswind-la-croisee-des-vents-photo-5436a260e55ac.jpg

 

 

Juin 1941

Sur ordre de Staline, des dizaines de milliers d'Estoniens sont chassés de chez eux, parqués dans des wagons et expulsés vers les Kolkhozes de Sibérie. Beaucoup mourront de faim et d'épuisement. Voici une histoire vraie, parmi toute celle de ces innocents. Celle d'Erna et de sa petite fille Éliide. Déportée et séparée de son mari Heldur. L'amour de sa vie. La voix-off, magnifiquement portée, que l'on entend tout au long du film est constituée d'extraits des centaines de lettres qu'elle lui adressa durant les quinze années de son exil. Voilà pour l'histoire; mais la force du propos repose essentiellement sur la forme. Martti Helde fait du cinéma. Et c'est une grande leçon.

Dans un noir et blanc abyssal vous vivrez la tragédie de cet holocauste soviétique dans une série de tableaux d'une splendeur funèbre à vous tirer les larmes. D'hypnotiques plans-séquence mariant, avec une fluidité technique absolue, la puissance évocatrice de la photographie à la profondeur et au volume de l'image animée. Toute l'horreur de l'exil, de la mort et de la séparation. Toute la douleur du froid, de la faim et de l'absence s'exprime et se ressent presque physiquement ici. Emprisonnées dans ce procédé de mise en scène piégeant jusqu'au regard du spectateur.

Nous sommes embarqués. Nous suivons le mouvement, dans l'écrin des sons et d'une musique en totale symbiose, au milieu de personnages immobilisés dans un temps arrété, frôlant les visages, évoluant au milieu du paysage pétrifié de ces silhouettes fantômatiques. Une technique saisissante, démultipliant la puissance de chaque expression, de chaque élément de décor. Le résultat est sublime et bouleversant. Une idée du cinéma, un parti-pris radical et audacieux pour un exercice confinant au génie. Cette prière adressée à tous les humains, aux victimes et aux justes, dépasse tout ce que j'ai pu voir jusqu'à aujourd'hui ( et je pèse mes mots)

 

crosswind-la-croisee-des-vents-photo-5436a23b4098c.jpg

 

Le clou du spectacle étant pour moi de découvrir ensuite que l'auteur de ce coup de maître est un jeune réalisateur estonien ayant consacré cinq ans de sa vie à réaliser cet hommage prodigieux à toutes ces victimes de l'histoire. Il n'a pas encore trente ans et incarne à lui tout seul, et d'une manière absolument magistrale, une nouvelle façon de faire du cinéma.

Extraordinaire.

 

 

 

 

 

076786.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Martti Helde - Nouveau géant

 

 

 

 

 086474.jpg

 

 

 

 

 

 

 

                 Réalisation :  Antoine Julien


 

 

 

 

 

 

 

maxresdefault.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

1507-1.jpg

 

CROSSWIND - LA CROISÉE DES VENTS

2015

90mn

LE BLU-RAY :  Dans un imposant mais somptueux coffret,  voici une oeuvre qui justifie à elle seule le passage au Blu-ray pour tout cinéphile qui se respecte. Tout simplement sublime du premier au dernier plan. Sans doute le noir et blanc le plus travaillé de ces dernières années. Le niveau de détail ahurissant délivre un spectacle proche de l'hypnose pour qui sait s'abandonner à la contemplation.

Director:

 
 
 
 
Crosswind_La_croisee_des_vents.jpg
 
 
 
 

Envie de partager vos impressions sur ce  film?

Envoyez un texte ou quelques mots.  Ils viendront compléter la chronique !



15/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi