LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

COUP DE COEUR, Las Vegas Serenade

FEEL GOOD MOVIE                           BLU-RAY

FRANCIS FORD COPPOLA

heart.jpg.crop_display.jpg

 

 

 

 

 

 

Après l'enfer, le réconfort.

1981. Après deux sombres et opératiques opus du Parrain, émergeant épuisé et à moitié fou de la jungle d'Apocalypse Now, le grand Francis a décidé de passer à autre chose. Quelque chose de plus doux. Raconter une histoire d'amour.  Celle d'un couple ordinaire, Hank & Frannie. Ils ne roulent pas sur l'or mais ils ont des projets et fêtent les 5 ans de leur rencontre. Petits cadeaux, gros calins, mais voilà, pour une broutille, une mauvaise réflexion,  la conversation dégénère. Ils s'engueulent, se séparent et partent en fugue le temps d'une nuit. Hank c'est Frederic Forrest, tout en charme avec son regard de boxeur et Frannie c'est Teri Garr, actrice pleine de vie et sympa comme tout. Couple attachant et instantanément crédible.

Forrest+Garr One from the Heart.JPG

Tout aurait pu rester juste doux et simple mais nous sommes chez un ogre de cinéma qui est passionné d'expérimentations en tout genre. Le blues de Hank et Frannie sera raconté comme un conte de fée contemporain éclairé aux néons fluos de Vegas sur les ballades Jazzy composées par un Tom Waits période crooner et accompagné par la voix de la divine Crystal Gayle. 

Un mariage totalement magique pour illustrer l'histoire d'une nuit ou chacun va s'abandonner et prendre la mesure de ses rêves. Frannie dansera un tango endiablé avec un bel inconnu. Hank croisera le chemin d'une petite fée clochette funambule qui viendra réenchanter les épaves de la casse-auto où il bosse. Le tout sous les lumières de toutes les étoiles et enseignes de Las Vegas. Un nuit bleue électrique ou Coppola va larguer les amarres.

One-from-the-Heart.jpg

Et pour larguer les amarres dignement, Francis va se bâtir un monde rien qu'à lui. Il va reconstruire SON Las Vegas. Nous arrivons à l'époque de la vidéo mais les effets numériques n'existent pas encore. Il faut tout peindre et construire. Cette comédie musicale dialoguée dont les chansons planent en fond sonore, sera donc intégralement tournée en studios. Des décors mobiles et des écrans vont permettre au cinéaste d'aligner une impressionnante série  de plans-séquences virtuoses et tout plein d'effets visuels totalement révolutionnaires (pour l'époque). Le projet a finalement pris une ampleur totalement dingue. Reconstituer Las Vegas coûte un peu d'argent.

À l'arrivée, personne ne saisira que Francis s'est mis en quatre pour nous offrir un peu de rêve et de tendresse dans ce monde de brutes. Coup de Coeur va être immolé par une bonne partie de la critique et totalement ignoré du public. Ce "rêve" de cinéma va provoquer la faillite du cinéaste et la fermeture de ses légendaires Studios Zoetrope. Les plus belles chansons d'amour sont souvent tristes.

Et la malédiction poursuivra ce film jusqu'au au moment de la sortie Blu-ray. Un défaut de production le rendra illisible sur plus de la moitié des lecteurs. Je n'ai pas toujours eu de la chance, mais la vie m'a offert un bon lecteur Blu-ray. Ce n'est pas rien. Aussi j'ai eu la chance d'échapper au bug et savourer cette flambante version restaurée. Je me suis dit "c'est un signe du destin, man". Directement adressé à l'amoureux du film que je suis (je le garde dans un coin de mon coeur depuis mes 15 ans) Aussi, quand la chance souffle son pollen magique sur notre life il faut savoir remercier. Donc : chronique. Chronique d'un film maudit mais gentil. Un peu oublié et considéré comme LE grand échec de Coppola. Et pourtant...

Nastassja_Kinski_actrice_actress_Leila_film_coup_de_coeur_one-from-the-heart_coppola_1982_2.jpg

 

Et pourtant, aujourd'hui encore, le monde se divise en deux catégories.

Ceux qui trouvent Coup de Coeur ringard et un peu couillon et ceux qui, au coeur d'une nuit d'insomnie et de déprime, vont ouvrir tout grand leurs yeux et verser leurs petites larmes en s'abandonnant à cette douce berceuse. Parce que même si en Blu-ray on aperçoit désormais le plafond du studio et que les étoiles ne sont pas en CGI, que les dialogues ne sont pas les plus percutants de l'histoire du cinéma et que le scénario disparait assez vite, j'appartiens définitivement à la deuxième catégorie.

Parce que j'aime avoir des couleurs plein les yeux, écouter Tom Waits et Crystal Gayle et que je suis d'accord avec le propos du film. Nous rappeler d'une manière totalement féérique que toutes les femmes sont des princesses et que le prince charmant peut aussi être ce type qui a quelques kilos de trop, laisse trainer ses chaussettes et chante comme un pied. C'est toute la magie du quotidien que l'on sublime ici.

35 ans plus tard, Damien Chazelle, le jeune réalisateur de Whiplash, réussira sans doute avec La La Land le grand pari oublié de Coppola et ce ne sera que justice. Car il n'y rien de meilleur pour soigner nos coeurs fragiles qu'une chanson et quelques pas de danse sous une nuit étoilée.

 

 

 

 

 

 566303-coup-de-coeur.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Love songs

one-from-the-heart.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Et 35 ans plus tard...

lalaland-finalposter-cropped-700x328.jpg

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

arton24849.jpg

 

 

 

 

COUP DE COEUR

(One from the Heart)

1981

1h45

 

LE BLU-RAY : Blu-ray illisible, à l'époque de la sortie, sur de nombreuses consoles et lecteurs. Dommage, parce qu'à la lecture il propose le film dans des conditions idéales. Couleurs rafraichies, contrastes solides et un niveau de détail souvent réjouissant. Quelques endroits ont souffert mais globalement la sensation est sympa comme tout. Respect d'un grain ciné plutôt bien géré. Une chouette restauration pour cette perle destiné aux doux-rêveurs les plus radicaux (j'en fais partie)

 

Director:

(as Francis Coppola)

Writers:

(screenplay), (screenplay) (as Francis Coppola) | 1 more credit »

 

 

 

 

 

 

vlcsnap-2010-08-01-18h24m34s23.png

 



29/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi