LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

BREAKING BAD éternelle addiction

SÉRIE                                         AMC / BLU-RAY

CRÉATEUR   VINCE GILLIGAN

Breaking-Bad-Poster-Saison-5-Fin-De-Serie-1.jpg

                                  

 


 

 

 

 

 

Miracle d'écriture.

Miracle de mise en scène. Miracle d'interprétation servi par une b.o d'enfer et un sens du montage tétanisant. Et même si les bonnes séries ne manquent pas ces temps-ci je n'en vois aucune capable d'assurer un tel niveau d'intensité, de drôlerie et de terreur mêlées. Chef-d'oeuvre télévisuel absolu. Premier coup de pelle rageur, creusant la tombe d'un cinéma en salles totalement exsangue, déchargeant vainement sa pyrotechnie dans le vide ou épuisant jusqu'à la nausée un discours d'auteur totalement ranci.

Lors de la dernière saison, j'ai voulu savourer ce dernier acte en prenant mon temps. Un épisode à la fois. Peine perdue. Chaque épisode appelle le suivant. En deux jours j'ai dû faire mes adieux au personnage de télévision qui m'aura le plus fasciné. Existe t'il un seul exemple d'un tel parcours de l'ordinaire le plus pathétique aux ténèbres les plus profondes sans que jamais le personnage ne perde totalement son humanité ? Un tel parcours d'échecs, d'horreurs et de triomphes criminels nous laissant le sourire aux lèvres? J'ai terminé la série il y a bientôt deux ans et j'ai encore du mal à évaluer l'ampleur d'une telle réussite.

Bravo à Vince Gilligan, Shakespeare du petit écran, qui a fait d'un petit prof usé et brimé un Roi Leare de la dope. Bravo à Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn, Dean Norris et tous ces fabuleux acteurs, pour avoir ainsi incarné à la perfection et si fiévreusement cette fascinante galerie de personnages. Vous nous avez fait marrer avant de nous tordre les tripes, laissés sans voix puis retournés comme des crêpes avant de nous terrasser, tremblants d'admiration. Breaking Bad laisse orphelin. J'ignore de quelle manière il sera possible à l'avenir de faire mieux, voir même, d'égaler un tel niveau d'écriture... 

Donc, la seule critique que je ferais, et elle est de taille, c'est que ce soit fini.

  

 

 

 

 

Breaking-Bad-S5-Part-2-1.jpg
 

 

 


Le tribute signé Joel Walden

 

 

 

     


 

 

 

 

 

 

Quand Alexandre Gasulla nous laisse sans voix...

 

 

 

 


           

 

 

 

 

 

 

What if?

 

Breaking-Bad-Poster-Saison5-roi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Making Bad

enhanced-buzz-5734-1379012181-45.jpg

 

 

 

 

 

 

             

 

 

 

 

 

 

 

   WALTER WHITE   2008 - 2013

walter-plus-confiant-que-jamais.jpg

 

 

 

 

 

 

L'avis des membres

 

 

Annevalle a du mal à s'en remettre :  "Absolument fabuleux et si j'ose dire il me faudrait faire une cure de "rehab ,desintox "pour sortir de cette série et quitter Mr White qui n'est pas si blanc que ça !!

 

 

 

 

SAYMYNAME.jpg

 

 

 

 

 

 

61QD4vbqExL._SL1238_.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BREAKING BAD

2008-2013

 

 

L'image Blu-ray :   le top de l'image numérique, précision et couleurs au taquet,  avec parfois un aspect trash et rugueux propre au caractère de l'oeuvre mais la définition n'est jamais prise en défaut. Les trois premières saisons excellentes et les trois dernières top-démo.

 

 

Creator:

Stars:

  | »

 

 

 

 

 

2f6d7c309cb3c10d416cadf2024a657b_large.jpg

 

 

 

 

 



25/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi