LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

AMERICAN GODS, in gods we trust !!!

SÉRIE / FANTASTIQUE / PRIME VIDEO

BRYAN FULLER & MICHAEL GREEN

american-gods-nouvelle-affiche-et-date-de-diffusion-pour-avril.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Autant vous prévenir tout de suite, je vais avoir un petit peu de mal à contenir mon enthousiasme, là.

You know what? I'm fucking happy!

BECAUSE : je viens de découvrir ce réjouissant toilettage des mythologies les plus anciennes croisant le fer avec une Amérique malade de violence, vautrée dans un confort technologique célébrant l'amnésie .

Un monde, le nôtre, où triomphent de nouvelles divinités virtuelles, numériques, lisses et frimeuses, bien décidées à effacer de nos mémoires les figures antiques.

L'oubli.

L'arme fatale pour faire tomber les dieux.

 

wlGtK70ZMG80je0KdkV8i0rPlTD.jpg

 

Allez, j'ai tout de suite envie de parler d'une "adaptation brillantissime et chouettement décontractée" de la saga rock, géniale et déjantée d'un érudit de la Comics-Galaxie : Neil Gaiman !

BD, Romans, nouvelles, la plume de mister Neil embrassent les mythes et les icônes du passé comme du présent et s'ouvrent à tous les univers (Coraline, Sandman, Angela, The Eternals, Stardust, un Batman et j'en passe) Dans American Gods vous croiserez ainsi des vikings, des dieux de l'Egypte ancienne, la reine de Saba, rien que du mythologique nordique, africain, slave, germanique, irlandais etc... Tout ça entre deux virées en grande surface, des nuits en motel de bord de route et le long d'un gigantesque et furieux Rock 'n Road Trip.

Tout y est et c'est ça qu'est bon.

Parce qu'American Gods est un banquet.

Funèbre, certes, mais ô combien festif!

 

3e3f2721d235f75c0fa03b0be66101dd.jpg

 

Sur le fond, sans rien spoiler, je peux vous dire que cette jouissive partouze narrative taquine sérieusement sur le fond le combat édifiant du monde ancien contre les chimères de notre télévisuelle et web modernité. Ouais, on va causer ici de la grande révolution. Celle du changement de paradigme, man!

Mais, attention, sur des images de dingue, une B.O d'enfer et un festival de gueules à plier toute concurrence.

Voilà, c'est fait.

Voici que le truc surprenant et imprévisible que j'attendais depuis longtemps est arrivé.

Déboule sur nos grands petits écrans une pièce montée politiquement insolente, étincellante, rock, violente, rageuse, un poil tordue, drôle, brûlante, Blues, bref sexy en diable !!!

 

535118.jpg

 

La mise en scène?

Ben, comment trouver les mots. Disons, pour faire simple, qu'elle donne envie d'arracher son tee-shirt et d'hurler très fort sa joie les poings levés.

La photographie?

Elle sublime tout sur son passage.

Les dialogues?

ils claqueront sur vos petites fesses usées par trop d'heures de canapé.

le montage et les effets scotchent et l'ensemble nous laisse accrochés très haut au dessus du tout-venant.

Précisons, avant de partir, que cette vibrante  nouvelle Odyssée au pays des géants dévoyés a comme créateurs deux petits génies. Deux visionnaires qui nous ont offert de superbes ovnis délicieusement déviants. Le délire baroque et éprouvant de la série Hannibal pour Bryan Fuller et des participations musclées au scénarios de Logan, Alien Covenant & Blade Runner 2049 pour Michael Green.

Ces deux gourmands maitrisent les fondamentaux du récit qui vous décolle gentiment la tête. 

Merci à vous, Michael & Bryan!

Alors, bon, voilà, si vous aimez les héros au charisme bien charpenté, les escrocs au charme dévastateur, les taxi-drivers aux yeux qui flambent, les bisons flippants, les déesses top sexy, maléfiques à point, qui vous aspirent tout entier, les fumeurs de crapaud, les bastons qui tournent gore, la neige et les extases cosmiques, n'hésitez pas :  Prenez ce putain de Viagra!

 

 

 

Francisco,

 

 

 

 ags1_101_051716_0208_a_12x8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NÉO-MYTHES


 

 

 

 

 

 

 

 

americangodsbanner.png

 

 

 

 

 

 

 nevslxuqnwgsd2x6yuws.jpg

 

AMERICAN GODS

2017 -

8 X 1H

 

L'image :  Amazon Prime Video délivre une image foudroyante. Couleurs profondes, noirs abyssaux, contrastes puissants, piqué dangereux, une extase rétinienne permanente. Au coeur de ce festin visuel on réalise que la notion de "grain" dans l'image appartient désormais à une autre époque...

Il est impossible de ne pas saluer le travail. C'est magnifique!

 

Creators:

,
 
 
 
 
26-american-gods-4.w710.h473.2x.jpg
 


21/05/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi