LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

A.I INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, Spielberg à coeur ouvert

SF / FANTASTIQUE                         BLU-RAY

STEVEN SPIELBERG

41209.jpg

 

 

 

 

 

 

Seul défaut du film selon moi : Une scène d'introduction laborieuse et lourdement explicative. Ensuite, le film commence.

Et quel film !

 

7thAI2.jpg

 

Ami lecteur,  la revoyure en Blu-ray s'impose. 

La photographie saturée de Janusz Kaminski trouve ici l'écrin idéal. Le grain d'origine, très présent dans les scènes d'intérieur, est conservé mais le niveau de détail explose et offre un confort visuel incomparable par rapport au DVD (La séquence dans Manhattan envahi par les eaux est un régal en HD) Une douce et somptueuse redécouverte de cette oeuvre injustement boudée à sa sortie. Brillante relecture du Pinocchio de Collodi regorgeant de visions fascinantes et d'effets extraordinaires. Destin tragique d'un enfant-robot accédant aux sentiments. 

 

4066_16.jpg

 

On retrouve dans le parcours impitoyable de l'enfant le glaçant Kubrick (à l'origine du scénario) mais la tendresse et l'humanisme de Spielberg sont bien là et ce mariage m'a totalement conquis.

La féérie de maître Steven contraste avec bonheur sur la noirceur du propos. C'est toute l'intelligence de Kubrick de lui avoir confié son scénario : Il fallait un coeur à ce cerveau pour que l'ensemble puisse s'animer.

Le regard que pose le réalisateur sur ses  personnages est  tendre et empreint d'une profonde mélancolie. Celui  d'un cinéaste hanté par la perte de l'innocence. A ce titre A.I. n'en est que plus émouvant. 

Une oeuvre aussi spectaculaire qu'intime dans la carrière passionnante de cet immense réalisateur.

 

aifuturealien_large.jpg

 

Chant d'amour désespéré,  Intelligence Artificielle bénéficie de l'interprétation totalement stupéfiante du petit génie Haley Joel Osment. ( Le Sixième Sens )  Ce petit bout d'homme est le plus bel "effet spécial" du  film. Une prestation qui me broie le coeur à chaque nouvelle vision. 

A l'image de l'enfant-robot du film, A.I.  est  "l'incompris" dans la filmographie de  Spielberg. Souvent moqué pour sa sois-disante candeur il s'agit d'un mélodrame SF flamboyant. Un chapitre majeur sur le thème de l'intelligence artificielle que l'on peut ranger aux côtés de Blade Runner, Ghost in the Shell ou Ex Machina. Pour l'avoir revu récemment, je déclare officiellement qu'il s'agit là d'un grand moment de cinéma (bien sûr, que j'ai le droit)

 

 

 

 

Francisco,

 

 

 

1032_14_screenshot.png

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spielberg & Kubrick

 


 

 

 

 

 

 

 

 A.I.-Artificial-Intelligence-2001-3.png

 

 

 

 

 

 

 

 

109807_front.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A.I. INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

2001

2H25

Le Blu-ray :  Une douce et somptueuse redécouverte de cette oeuvre injustement boudée à sa sortie. Grain respecté.  Niveau de détail savoureux. La photographie parfois "saturée" du film peut enfin exprimer toutes ses nuances. Une sorte de top-démo avec du grain, vous voyez le genre?

 

Director:

Writers:

(short story "Supertoys Last All Summer Long"), (screen story), 1 more credit »
 
 
 
 
spielberg+osment+ai.jpg
 
 
 
 

Si vous avez aimé ça, vous aimerez peut-être :

 

513dl61c6hL._AC_US160_.jpg51q6gm3sdML._AC_US160_.jpg5137Ha73wEL._AC_US160_.jpg


 

 

 



12/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi