LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & CO.

LES CHRONIQUES CINÉ DE  FRANCISCO & CO.

21 GRAMMES, le top du viscéral

DRAME                                                   BLU-RAY

ALEJANDRO  G. INARRITU

21_grammes-2.jpg

 

 

 

 

 

 

Allez, je profite de sa sortie en Blu-ray (voir test en bas de page) pour glisser deux trois mots sur ce maillot jaune du drame qui arrache, ce top du tourment viscéral, ce monument de l'âme endeuillée, cet Annapurna de l'agonie existentielle, j'ai nommé l'écrasant 21 Grammes du génial Birdman-Revenant réalisateur Alejandro G. Inarritu !!!!

Que dire de ce magique trio d'acteur qui m'a de nouveau tordu les tripes tout au long de ces trois parcours de vie se percutant tragiquement lors d'un effroyable accident. Naomi Watts. Admirable et bouleversante en femme brisée par le deuil basculant des abîmes de la douleur aux torrents de la colère.  Benicio Del Toro. Intense en personnage dévasté par la culpabilité. Son charisme incandescent incendie tout sur son passage. Sean Penn. Égal à lui-même. Véritable Stradivarius quand il s'agit de jouer la fragilité et l'imminence des dernières heures.

maxresdefault.jpg

Je ne vais pas m'étendre car ce film est d'abord "à vivre" et, vous l'aurez compris, les thèmes brassés dans 21 grammes n'invitent pas franchement au délayage ni à la légèreté et encore moins à l'expression d'une quelconque forme de joie.

La vie, l'amour et la mort. Le deuil, la culpabilité et le sacrifice. Un scénario à la pointe du gouffre signé Guillermo Arriaga. Le collaborateur d'Inarittu depuis Amours Chiennes jusqu'à Babel nous confronte ici au dur de l'existence. Le récit avance sur le seul fil des émotions en bousculant totalement sa narration. 21 Grammes est un puzzle fascinant (le premier quart-d'heure peut dérouter) mais au final d'une cohérence et d'une lisibilité stupéfiante. Tout dans cette saisissante expérience cinématographique avance en osmose. La photographie brulée et particulièrement rugueuse de Rodrigo Prieto (Babel, Brokeback Mountain, Le Loup de Wall Street) nous livre, avec force mais sans jamais chercher le beau, toute cette vibration des âmes au supplice. Le montage à la temporalité explosée de Stephen Mirrione (The Revenant, Birdman, Contagion) embrasse passé présent et futur dans un même tango furieux. C'est la réalité et la vérité du sentiment. Comme dans notre vie, nous sommes condamnés ici à nous prendre les évènements en pleine gueule. C'est ainsi. Les drames surgissent et ni l'amour, ni la foi ne peuvent nous protéger. Tout peut s'envoler d'un instant à l'autre.

- How many lives do we live? How many times do we die? They say we all lose 21 grams... at the exact moment of our death. Everyone. And how much fits into 21 grams? How much is lost? When do we lose 21 grams? How much goes with them? How much is gained? How much is gained? Twenty-one grams. The weight of a stack of five nickels. The weight of a hummingbird. A chocolate bar. How much did 21 grams weigh?

21 grammes ou l'insoutenable légèreté de l'âme.

 

 

 

 

 

21-grammes-2003-05-g.jpg

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

Poésie - Vugar Efendi

89021521_o.jpg

 

 

 

 

 

 

 

                                                          




 

 

 

 

 

 

 

8944615-14185754.jpg

 

 

 

 

 

L'avis des membres

 

Alex :

"Film intense, porté par des acteurs au sommet de leur talent.
Chef-d'oeuvre"

 

 

 

 

 

 

 

91WVyelbtuL._SL1500_.jpg

 

 

21 GRAMMES

2003

2H

LE BLU-RAY:   On ne va pas se mentir, 21 grammes est un film à grain et sévèrement bruité. Mais il s'agit bien d'un choix artistique. Un matériau bien en accord avec les âmes parasitées qui habitent ce très grand film. Mais là où mon ancien DVD, visionné sur un grand écran, se noyait totalement (contours et arrière-plans s'effaçant misérablement dans de sauvages lâchés de pixels) le Blu-ray fait royalement le job.

Ça graine, ça bruite mais l'image est nette et de très belle tenue. Dans le genre "Blu-ray à grain très cinoche et peloche travaillée au burin" on tient là une autre idée du "top démo". Bon, vous trouverez forcément de méchants détracteurs de ce type d'expérience HD déceptive mais moi ça me plait bien. Côté son, l'écart avec le DVD est lui clairement tranché. Achat indispensable pour les puristes!

Director:

(as Alejandro González Iñárritu)

 

 

 

 

21-grammes_5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous aimez le drame viscéral vous apprécierez peut-être:

51FG4QRMDtL._AC_US160_.jpg51rxmyETVUL._AC_US160_.jpg41Z0rua-UAL._AC_US160_.jpg51UJnCmD8SL._AC_US160_.jpg



17/11/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi